Brosser sa peau

Savez-vous qu’il existe une manière simple et efficace d’éliminer des toxines en quantité chaque jour ? D’un simple geste, on peut éliminer des toxines par la peau. Comment ? En brossant sa peau chaque jour.

 La peau est l’un de nos émonctoires, donc un des organes permettant d’éliminer nos déchets. Dans une démarche de détoxication, il est aussi important de stimuler l’élimination des déchets par la peau.

  • Notre organe le plus volumineux

La peau est le plus volumineux de nos organes. Elle représente 15 à 20% de notre poids corporel total. Elle a un rôle évident de protection, une fonction sensorielle (avec de l’ordre de 5000 terminaisons sensorielles), une fonction de régulation de la température (transpiration), mais aussi de sécrétion et d’excrétion, et une fonction immunitaire.

Les glandes sudoripares expulsent des déchets solubles via la sueur par les pores cutanés. Nos 100 glandes sudoripares/cm2 de peau permettent d’éliminer des déchets grâce à la sueur, et de maintenir une température corporelle aussi constante que possible.

Les glandes sébacées (environ 15 glandes sébacées par cm2 de peau) sont situées à la racine des poils et sécrètent le sébum. Le sébum est une sécrétion grasse, pouvant contenir des déchets liposolubles. C’est grâce à ce sébum, qui forme un film protecteur sur la peau, que celle-ci est souple. Les peaux dites sèches manquent de sébum, les peaux grasses en produisent un peu trop, quant aux peaux mixtes, elles ont des zones avec trop et d’autres avec trop peu de sébum. L’acné se manifeste par un dysfonctionnement au niveau de ces glandes sébacées.

Certains déchets sont également éliminés au niveau de la couche cornée, avec des cellules : c’est l’exfoliation.

  • Stimuler l’évacuation des déchets via la peau

La fièvre est un moyen physiologique pour évacuer les déchets. L’activité physique en est un autre, très efficace. L’activité physique présente de nombreux bienfaits. La transpiration intense en est un : elle permet d’éliminer une sueur d’autant plus riche en toxines que le métabolisme est stimulé. Toute activité physique qui permet de bien transpirer permet donc d’évacuer des déchets.

Sauna flottant Suède

L’augmentation de la chaleur extérieure favorise la transpiration. Le sauna et le hammam sont particulièrement efficace pour éliminer des toxines : l’augmentation brutale de la chaleur favorise la dilatation des capillaires cutanées, qui se remplissent de sang. Dès que l’on prend une douche froide, ou que l’on se roule dans la neige, comme il est de coutume pendant une session de sauna, les pores se referment, le sang quitte les capillaires cutanés, ce qui intensifie les échanges métaboliques.

 

 

 

De nombreuses traditions utilisent des rituels tels que les sweat lodges (les huttes de sudation) pour purifier le corps, l’esprit et éventuellement contacter des esprits.

Sweat loodge

  • Le brossage de la peau

Brosser sa peau semble être une étrange coutume. Et pourtant, elle est pleine de bienfaits.

Elle permet de réaliser une « friction sèche ». Se frotter la peau avec une brosse douce permet d’éliminer les toxines portées par les cellules de la couche cornée (les « cellules mortes »). La friction permet, comme la chaleur et l’activité, d’intensifier le métabolisme et la circulation cutanée. La friction est particulièrement efficace sur la cellulite.

 

Le brossage de la peau est aussi très efficace pour stimuler la circulation lymphatique. Le système lymphatique participe à la détoxication du corps, est un véhicule pour différentes substances (nutriments, hormones), et est un acteur majeur du système immunitaire. Stimuler la circulation lymphatique permet non seulement d’intensifier l’élimination des déchets, mais aussi de stimuler le système immunitaire, et de retrouver de l’énergie.

Brosse

L’activité physique, les postures de yoga, la respiration du yoga, la chaleur, le massage du système lymphatique et le brossage de la peau permettent – avec des intensités différentes –d’activer la circulation de la lymphe.

  • Le brossage en pratique

Pour brosser sa peau, il est préférable d’utiliser une brosse en fibres naturelles. Celle que j’utilise depuis des années est en poils de sanglier. Ces brosses en poils naturels se trouvent facilement dans les magasins bio.

Le moment idéal pour brosser sa peau est avant la douche, pour laver les toxines éliminées par le brossage. L’idée est de brosser la peau, non de la frictionner, en direction du cœur : donc de bas en haut pour les jambes, et de haut en bas à partir des épaules. Un brossage quotidien devient une nouvelle habitude, qui permet d’éliminer régulièrement les toxines par le plus grand de nos organes, de retrouver une peau douce, de diminuer la cellulite, et de stimuler le système immunitaire.

Bien évidemment, ne brossez pas vos grains de beauté en relief ou autres boutons, caressez seulement vos varices, et éviter toute zone cutanée trop fragile. Le visage n’est pas à brosser, la peau est trop fragile !

Brossez-vous bien !

INSCRIVEZ-VOUS 

pour recevoir gratuitement le guide "Que mettre dans sa trousse d'urgence naturelle ?"

Couverture_bordure.jpg
Votre adresse ne sera jamais communiquée. Vous pouvez vous désabonner quand vous le souhaitez.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.