Le charme discret de l’intestin

Imaginez que l’on vous emmène en voyage dans un pays qui vous est inconnu, mais qui est géographiquement très (très) proche…Imaginez que cette visite vous montre combien ce pays est merveilleux et surprenant….Imaginez que votre guide vous révèle des connaissances souvent réservées à certains scientifiques experts …Imaginez que ce guide ait tellement d’humour que même une visite à priori sans intérêt devienne passionnante…

Alors laissez vous guider par Giula Enders au pays de votre système digestif et plus particulièrement de votre intestin.

« Le charme discret de l’intestin : Tout sur un organe mal aimé» fait preuve d’un humour pédagogique irrésistible.

La jeune Giulia Enders nous emmène en visite guidée, avec un talent de pédagogue évident, à la découverte de ce que l’on appelle «notre deuxième cerveau ». Même en ayant étudié la physiologie du système digestif, chaque page nous apporte de nouvelles connaissances, souvent délicieusement insolites : l’idéal pour s’en souvenir !

  • Giulia Enders

Est une jeune étudiante allemande, passionnée par le système digestif. Elle fait une thèse de doctorat sur le monde merveilleux du système digestif.

Son ouvrage « Darm mit Charm » en allemand (« l’intestin charmant », selon ma traduction personnelle) est un véritable succès. Pourquoi un livre sur le système digestif peut-il avoir tant de succès ?

Parce qu’il nous offre sur un plateau des connaissances très précises sur notre fonctionnement interne, avec une évidente dose d’humour.

Giulia Enders explique comment son intérêt pour l’intestin est arrivé, comment elle a compris que la connaissance est « une arme », comment elle a souhaité faire partager au plus grand nombre ce qui se dit dans le cercle restreint des scientifiques spécialisés sur un sujet donné. Son discours est passionnant et résonne en chacun. Qui ne s’est jamais interrogé sur le fonctionnement de la digestion, sur le trajet et le devenir des aliments ? Qui ne s’est jamais demandé comme un bon gâteau devient en quelques heures une partie de nos selles ? Qui n’a jamais eu de problèmes digestifs ?

Cette jeune scientifique rend le sujet tout à fait passionnant !

En préambule, elle explique le chemin qui l’a amener à se passionner pour le sujet. Comment d’un problème de peau, elle est passée à un problème d’intestin (qui se traduisait par un problème de peau). Comment, de l’odeur fétide d’une haleine, elle s’est posée la question d’un lien entre cerveau et état psychique, comment elle s’est résolue de partager les résultats de travaux de recherche – habituellement réservés aux scientifiques – avec nous !

L’auteur est accompagnée dans cette aventure par sa sœur, graphiste, qui propose des dessins aussi pleins d’humour que les propos qu’ils illustrent.

Enders Giulia und JillEnders tableaux

 

  • L’intestin, c’est le fin du fin

Voici l’objet de ce livre : nous montrez que notre intestin est extrêmement sophistiqué et qu’il n’influence pas seulement notre corps, mais aussi notre état émotionnel et mental.

Juste pour le plaisir, je vous lis les premières pages (4 minutes d’écoute de qualité médiocre, avec plein de « ch », désolée) :

 

  • L’art du bien chier en quelques leçons

Que savons nous de la défécation ? Pas grand chose ! En voulant répondre à une question de son colocataire « comment est ce qu’on fait pour bien chier ? », Giulia Enders se penche avec humour sur la question.

Vous saurez tout sur vos deux sphincters de la région anale. Du coup, vous comprendrez pourquoi il est fondamental pour votre bonne santé intestinale de répondre à une envie pressante de « grosse commission » sans trop attendre. En résumé, après avoir compris, vous pourrez aller chier partout (enfin, dans la zones réservées à cet effet), sans attendre d’être à la maison.

Quelle est la meilleure position pour bien déféquer ? La encore, une fois le mécanisme compris, vous saurez comment évacuer facilement vos selles.

La compréhension est la clé…. « La sortie de secours de notre système digestif n’est pas conçue pour s’ouvrir tant que nous sommes assis ou debout ».

Quelle est la bonne position alors ? voici un aperçu :

Enders mit Buch

  • Que se passe-t-il dans la bouche ?

Et si les papilles étaient les premiers acteurs de la digestion ? L’auteur nous explique le fonctionnement des papilles, l’importance de la salive (et du brossage des dents !).

On découvre également que les amygdales, celles dont on s’est souvent débarrassé enfant, sont le siège des défenses immunitaires locales.

Bref, « Le bouche n’est que le vestibule qui s’ouvre sur un monde où l’être humain fait sien ce qui était autre ».

 

  • Le tube digestif illustré

L’auteur nous emmène en exploration de notre système digestif. On devient rapidement familier avec

– notre œsophage, salué pour sa capacité à se trémousser,

– notre estomac, qui fait un admirable travail de tri et de malaxage,

– notre intestin grêle, admiré pour sa surprenante propreté

– notre appendice, « zone d’urgence » de nos défenses immunitaires

– notre gros intestin, ses bactéries et la fabrication de vitamines…

En comprenant le fonctionnement du système digestif, on prend toute la mesure de l’importance d’une bonne alimentation. Que se passe-t-il en cas d’abus de sucre ? Pourquoi il est fondamental pour notre bonne santé de consommer des huiles de grande qualité plutôt que de l’ « huile de friture rance » (notamment parce que les huiles circulent dans le système lymphatique). Pourquoi nos émotions dépendent de notre alimentation. Nous sommes ce que nous mangeons….

Vous en saurez plus sur les liens entre système digestif et intolérance au gluten, intolérance du lactose, la mauvaise absorption du sucre des fruits, le fructose.

Le « carnet scatologique » vous permettra une analyse pleine d’humour de vos selles, couleur, consistance, forme….On apprend que « la matière fécale est aux 3/4 d’eau composée d’eau », selon « un dosage optimal », que « 1/3 des matières solides sont des bactéries », « un autre tiers de fibres non digestibles », « le dernier tiers est un vrai bric à brac. On y trouve toutes les substances dont notre corps veut se débarrasser, comme les déchets médicamenteux, les colorants et le cholestérol ».

 

Bien sûr, Giulia Enders consacre une partie de son ouvrage au « cerveau d’en bas », ou à pourquoi on considère aujourd’hui l’intestin comme un « deuxième cerveau ».

 

Nous continuerons l’exploration dans un prochain article. En attendant, voici une jolie interview de la demoiselle : Giulia Enders, le charme discret de l’intestin. Et si dessous, un lien de commande de l’ouvrage.

Sur le site FNAC :
Le charme discret de l’intestin

Sur le site Amazon :

Si vous souhaitez lire un ouvrage conseillé sur ce blog, bien sûr, allez chez votre libraire, ou sinon, merci de cliquer sur l’image du livre, qui ouvre un « lien affilié » ; un achat « via » ce blog permet de contribuer à la production d’articles. Merci, merci, merci !

INSCRIVEZ-VOUS 

pour recevoir gratuitement le guide "Que mettre dans sa trousse d'urgence naturelle ?"

Couverture_bordure.jpg
Votre adresse ne sera jamais communiquée. Vous pouvez vous désabonner quand vous le souhaitez.

3 thoughts on “Le charme discret de l’intestin

  1. Damien

    Trop Bien !
    J’ai pas compris comment commande-t-on le livre via le Blog ?
    Merci et courage !

    • Herberie

      Bonjour Damien,

      Pour commander le livre via le blog, il faut cliquer sur un des liens proposés au bas de l’article. Un lien FNAC (avec le titre de l’ouvrage) ou un lien Amazon (avec l’image du livre). Merci !

      Anne-Lise

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.