Cure de raisin

La cure de raisin est une invitation à entrer dans la saison froide débarrassé des vieilles toxines et plein d’énergie. Elle est plus facile à réaliser qu’un jeûne, puisque l’on continue à manger. C’est la plus connue des monodiètes.

Qu’est ce que la cure de raisin ? Qu’apporte-t-elle ? Comment la suivre ?

La cure de raisin est la cure de l’automne. Le raisin – Vitis vinifera – est un fruit d’automne. Il apporte donc ce dont notre organisme a besoin pour cette saison.

  • Richesse nutritionnelle

Le raisin est très riche en oligo-éléments, vitamines, sels minéraux, fibres, tanins : calcium, potassium, phosphore, fer, iode, manganèse, quercétine, pectines, mucilages, sucre, vitamines A, B1, B9…

Il se digère très bien, et s’assimile facilement. Sa teneur en sucre est particulièrement élevée (jusqu’à 150 g/kg), mais les sucres du raisin sont parfaitement assimilables.

L’analyse de sa composition montre qu’elle n’est pas si éloignée de celle du lait maternel. Voilà peut-être pourquoi les enfants récemment sevrés aiment particulièrement le jus de raisin.

  • Les bienfaits du raisin sur l’organisme

Le raisin permet de se nourrir en énergie au niveau musculaire et au niveau nerveux, et de se réminéraliser. Il est également connu pour

– faciliter le travail des reins (en cas de néphrite, d’urémie, soucis cardio-vasculaires avec rétention d’eau)

– de réguler le travail de l’intestin par un effet à la fois laxatif et régulateur du microbiote (= la flore intestinale).

– de drainer les toxines,

– de drainer les acides en excès (gouttes, rhumatismes…)

– de stimuler le foie…

Se nourrir régulièrement de raisin est donc indiqué en cas de fatigue, pour retrouver de l’énergie, en cas de souci hépatique, d’arthrite, de rhumatismes ou de goutte, de constipation, pendant la grossesse et l’allaitement.

  • Du raisin, du raisin, rien que du raisin

La cure de raisin est une monodiète, on ne mange QUE du raisin. Elle est comparable à un jeûne. Ses indications seront donc un peu différentes de celles décrites ci-dessus et se limitant à une consommation « normale » de raisin ; elles se rapprochent de celles du jeûne. Il s’agit, en faisant cette cure, de faire un grand nettoyage de l’organisme, en douceur.

En ne consommant qu’un seul et unique aliment, pendant une monodiète, le système digestif se met au repos et l’organisme a plus d’énergie pour, notamment, éliminer les toxines. Le foie, l’intestin, les reins, la peau sont des émonctoires stimulées par la cure.

Ce temps de cure est à considérer comme un temps pour soi privilégié, la cure amenant un bien-être physique, mais aussi psychique. Si c’est possible, il est plus facile de faire une cure de raisin en période « calme », sur un grand week-end, pendant des vacances, ou à un moment où l’emploi du temps n’est pas trop chargé.

By: RVWithTito.com
  • Précautions

La monodiète de raisin ne convient pas à tous. Il s’agit déjà d’en avoir envie, d’avoir suffisamment d’énergie pour ne manger que du raisin pendant quelques jours. La cure est en général déconseillée chez les personnes devant réguler leur consommation de sucre (en pré-diabète ou diabète) et les personnes qui métabolisent mal les acides. Mais certains médecins la recommandent, avec un suivi médical.

Elle est déconseillée également pendant la grossesse et pendant l’allaitement, tout simplement que les toxines éliminées ne passent pas dans le cordon ombilical ni dans le lait maternel.

  • Quels bienfaits attendre de la cure de raisin ?

La cure de raisin permet d’éliminer nombre de toxines, de se sentir plus léger émotionnellement.

Pendant une telle cure, on change d’habitudes, on évolue rapidement, en laissant derrière soi ce dont on n’a plus besoin.

La cure de raisin permet de retrouver de l’énergie, de faciliter le fonctionnement de tout le système digestif (surtout estomac, foie, vésicule biliaire, intestins), de stimuler les défenses immunitaires, permettant d’être en pleine forme pendant l’hiver. Certaines personnes constatent qu’elles retrouvent une belle qualité de peau et une meilleure qualité de sommeil.

Certaines équipes médicales dans des pays voisins de la France (Allemagne, Suisse, ou plus loin, en Russie) utilisent la cure de raisin pour accompagner et faciliter le traitement de pathologies lourdes et /ou chroniques.

  • Comment faire ?

– Il est nécessaire de se préparer quelques jours avant la cure : on modifie notre alimentation, en privilégiant les légumes et les fruits, le riz, et en éliminant les café, thé, alcool, chocolat, viande.

Il est recommandé de nettoyer l’intestin en prenant des laxatifs doux (graines de lin ou de psyllium par exemple), ou en faisant un lavement.

– Le premier jour de la cure, il est bon de boire, dès le matin et au cours de toute la journée, des tisanes, de l’eau pure, des jus de citron…

Le raisin de la cure est de qualité biologique bien évidemment (les cures de pesticides n’ont pas les mêmes effets).

Vous pouvez consommez du raisin, en petites quantités 6 à 8 fois dans la journée. Il est aussi possible de faire 3 repas de raisin par jour, mais augmenter la fréquence des repas permet en général de mieux supporter la cure. L’essentiel étant de trouver le rythme qui permet à chacun de se sentir bien et de ne pas avoir faim. Pour certaines personnes, il est nécessaire de grignoter du raisin toutes les heures, pour éviter une hypoglycémie.

Certaines personnes peuvent être constipées pendant la cure, d’autres non. Certains intestins ont des difficultés à évacuer la peau du raisin, certaines personnes ne boivent peut-être pas suffisamment, ou les émotions peuvent rester momentanément « coincées »….

Les premiers jours de la cure peuvent s’accompagner de maux de tête, d’une grande fatigue, d’une langue chargée… tous ces symptômes sont le signe que l’organisme se nettoie et élimine ses toxines.

– Il est possible de faire une « cure express » d’une journée, de 3 jours, ou une cure plus conséquente de 5 à 10 jours, qui amène plus de bienfaits. Des cures plus longues sont possibles, pour les personnes familiarisées.

– La sortie de cure est très importante. La première journée après la cure, ne consommez que des fruits, pour que le système digestif se remette en route aussi progressivement que possible. Pendant les jours suivants, il est important de ne consommer que légumes et fruits, puis de réintroduire petit à petit les glucides et les protéines dans votre alimentation. Plus la sortie de cure sera progressive et respectueuse de votre système digestif, plus grands seront ses bénéfices.

En pratique, procurez vous de bonnes quantités de raisin frais et bio, variez les raisins pour varier les plaisirs !

Et dites nous comment s’est passée votre cure dans les commentaires !

Pour en savoir plus :

Claude Aubert, aux éditions Terre Vivante :

Christopher Vasey, aux éditions Jouvence :

 

 

INSCRIVEZ-VOUS 

pour recevoir gratuitement le guide "Que mettre dans sa trousse d'urgence naturelle ?"

Couverture_bordure.jpg
Votre adresse ne sera jamais communiquée. Vous pouvez vous désabonner quand vous le souhaitez.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.