Décrypter vos cosmétiques

Chacun d’entre nous utilise des cosmétiques : pour se laver les mains, les dents, les cheveux, pour s’hydrater la peau, la protéger des rayons du soleil, ou encore pour « sentir bon »… à moins de fabriquer tous ses produits, il est intéressant de regarder vos étiquettes de près ! Pour savoir de quoi sont faits vos produits cosmétiques, rien de tel que décrypter leurs étiquettes.

 

Les étiquettes de vos cosmétiques préférés (de tous les cosmétiques) doivent contenir certaines informations de manière obligatoire. Petit tour des mentions obligatoires (règlement européen n°1223/2009).

  • Qui est votre produit ?

L’étiquette de votre produit vous a probablement donné envie de l’acheter. Un nom qui évoque peut-être des promesses, une marque en laquelle vous avez confiance…ce sont en général ces informations qui vous ont fait choisir un produit.

La fonction du produit (crème hydratante pour le visage, dentifrice, savon…) doit être décrite, sauf si elle est évidente.

Les promesses du produit (par exemple : fait disparaître toutes les rides en 2 heures) sont appelées des allégations. Celles-ci doivent être justifiées grâce à des études. Cependant, un fabricant peut légalement noter des promesses ou des arguments de vente telle que : « Gel à la bardane », alors que la concentration de bardane dans le produit est … minime !

Le numéro de lot du produit permet de l’identifier précisément et figure également sur l’étiquette.

  • Que contient votre produit ?

C’est certainement une des informations les plus intéressantes de l’étiquette : les ingrédients qui composent votre produit.

Les ingrédients doivent être notés dans « l’ordre décroissant de leur importance pondérale » derrière le mot « ingrédients ». Les ingrédients majoritaires du produit figurent en premier dans cette liste, et les ingrédients minoritaires en dernier. Vous pouvez donc savoir quels sont les ingrédients principaux de votre produit.

Il existe une nomenclature commune des ingrédients pour toute l’Europe. Par exemple, l’eau est « aqua », l’huile d’olive est « olea europaea fruit oil », le beurre de karité est « butyrospermum parkii butter », l’huile essentielle de lavande est « lavandula angustifolia oil ».

Tous les ingrédients en concentration inférieure à 1% figurent, dans le désordre, en fin de liste. Les substances allergènes (les 26 allergènes les plus fréquents), les colorants (CI 12345 par exemple), figurent dans cette partie. Les parfums sont en général notés « parfum » ou fragrance ».

  • D’où vient votre produit ?

Il est possible de savoir s’il est fabriqué à côté de chez vous…ou à l’autre bout du monde.

Le nom et l’adresse du fabricant doivent être notés sur l’étiquette. Si le produit est importé, on trouve le nom de la société qui l’importe (et qui est responsable de ce produit dans l’Union Européenne), et son pays d’origine.

  • La durée de vie de votre produit

Pour que votre produit conserve ses propriétés optimales, il est important de l’utiliser dans les délais préconisés par le fabricant.

Si celui-ci a estimé que la durée de vie du produit est inférieure à 30 mois, vous trouverez sur l’étiquette : « à utiliser de préférence avant fin… ».

Si le fabricant a estimé que la durée de vie du produit est supérieure à 30 mois, vous trouverez alors sur l’étiquette un logo en forme de pot ouvert avec une durée d’utilisation (ex. 6 M, pour 6 mois) : c’est la durée pendant laquelle « le produit est sûr après son ouverture et peut être utilisé sans dommages pour le consommateur ».

En pratique, il est utile de noter la date d’ouverture de votre produit pour savoir jusqu’à quand il peut être utilisé de manière optimale !

 

  • Les précautions particulières d’emploi

Ces précautions permettent de faire bon usage du produit. Il s’agit par exemple de bien noter que le produit est destiné à l’usage externe, et qu’on ne doit par conséquent pas l’avaler !

  • Le contenu nominal et le numéro de lot

Le poids ou le volume au moment du conditionnement de votre produit est indiqué sur l’étiquette. Le numéro de lot de fabrication, ou une référence est visible sur l’étiquette. Il permet une bonne traçabilité du produit.

En espérant que cet article vous sera utile pour regarder vos cosmétiques autrement, et surtout pour bien les choisir ! N’hésitez pas à nous faire part de vos questions, remarques, commentaires !

 

 

Pour en savoir plus :

– Anti-âge : mythe ou réalité ?
– Peut-on se teindre les cheveux sans les abîmer ?
– Comment choisir sa crème anti-UV ?
– Les produits chers sont-ils meilleurs ?
– Qu’est-ce qui différencie un cosmétique bio d’un cosmétique conventionnel ?
– Que signifient les labels ?
– La réglementation apporte-t-elle toutes les garanties de sécurité ?
– Quels sont les ingrédients à éviter ?
– Les parabens sont-ils vraiment dangereux ?
– D’autres enjeux plus graves se cachent-ils derrière cette problématique de la conservation ?

« Pionnière dans un domaine où régnait la loi du silence, Rita Stiens donne accès à une information jusque-là dissimulée sous des noms de codes et des appellations complexes. » La Tribune

Le seul guide critique, informatif, approfondi et accessible à tous, qui permet de passer au crible tous les cosmétiques et de répondre enfin à toutes les questions que vous vous posez. Vous n’achèterez plus vos produits de beauté les yeux fermés…

En annexe : la liste des 2 500 composants les plus courants et leurs risques éventuels pour la santé et/ou l’environnement.

Nos cosmétiques sont-ils dangereux pour la santé ? Peuvent-ils irriter la peau plutôt que l’embellir ? Sont-ils aussi efficaces qu’ils le prétendent ? Qu’y a-t-il vraiment dans nos produits, de beauté ? Quels sont ceux auxquels on peut faire réellement confiance ? Que penser des parabènes, des sels d’aluminium ou des huiles : dérivées du pétrole ? Qui croire ? Que faire ? Oui, et maintenant, qu’est-ce qu’on fait ? Le succès de l’ouvrage récent La vérité sur les cosmétiques de Rita Stiens (Ed. Leduc. s) prouve l’intérêt (et l’inquiétude !) des consommateurs sur les produits d’hygiène et de beauté qu’ils utilisent tous les jours. Ouvrir un flacon de gel-douche ou étaler une crème sur sa peau ne peuvent plus être considérés comme des gestes anodins quand on sait décoder les étiquettes. En permettant d’y voir plus clair sur ce qui se cache sous la mousse de nos cosmétiques, ce guide offre à chacun la possibilité de choisir. Produit par produit, il démêle le vrai du faux, donne des conseils pour les acheter et les utiliser au mieux. Un outil pratique et accessible pour tous ceux qui se soucient autant de leur santé que de leur beauté.

INSCRIVEZ-VOUS 

pour recevoir gratuitement le guide "Que mettre dans sa trousse d'urgence naturelle ?"

Couverture_bordure.jpg
Votre adresse ne sera jamais communiquée. Vous pouvez vous désabonner quand vous le souhaitez.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.