Grippe : quelles huiles essentielles ?

La saison froide est en général accompagnée de « refroidissements », pathologies respiratoires, gorges douloureuses, toux, fièvre… La grippe fait partie des virus que l’on préfère éviter. Différente d’un rhume, elle peut jouer les prolongations avec de la fatigue ou des pathologies associées.

Comment reconnaître la grippe et quelles huiles essentielles peuvent nous éviter de l’attraper ou faciliter la guérison ?

  • Qu’est-ce que la grippe ?

On entend souvent « j’ai la grippe ». Cette expression est couramment utilisée pour expliquer que l’on a un gros rhume, les poumons pris, le nez bouché, un peu de fièvre. Pourtant la grippe est bien définie : il s’agit d’une maladie infectieuse causée par un virus de type Influenza.

Ces virus se classent en différents types, responsables d’épidémies, voire de pandémies.

A quoi ressemble la vie du virus de la grippe ?

Comme tous les virus, celui de la grippe a besoin d’envahir une cellule pour se reproduire. Le virus se fixe en général sur une cellule épithéliale du nez, ou de la gorge. La membrane du virus fusionne avec la membrane de la cellule envahie, puis le patrimoine génétique du virus (ARN dans le cas de la grippe) se répand dans la cellule et utilise toute la machinerie de la cellule envahie pour se répliquer….et partir ensuite visiter d’autres cellules. Le virus de la grippe est capable d’éviter les réactions du système immunitaire.

En pratique, la grippe se traduit par une forte fièvre, accompagnée d’une grande fatigue, de douleurs musculaires et articulaires, de maux de tête, de toux, de nez bouché, etc. La forte fièvre dure en général deux à trois jours, et la grande fatigue entre une et deux semaines. Des prolongations de fatigue et/ou des complications peuvent survenir chez des personnes déjà fragiles (pathologie, personnes âgées, bébés et jeunes enfants, etc.).

 

  • Les huiles essentielles

La médecine allopathique est souvent impuissante face aux infections virales. Les antibiotiques ne sont d’aucune efficacité sur les virus, bien qu’ils puissent être prescrits en cas de complications de maladies initialement virales.

Les virus sont sensibles aux huiles essentielles, et particulièrement à certaines molécules qui les composent, telles que les monoterpénols (comme  le linalol présent dans l’huile essentielle de thym à linalol), les phénols (comme le carvacrol de l’huile essentielle d’origan), les monoterpènes (comme le 1,8 cinéole présent dans l’huile essentielle de laurier noble), etc.

Il a été montré la combinaison de molécules de certaines huiles essentielles (telles que celle  de Tea tree) empêche le virus de s’insérer dans les cellules, notamment en inhibant l’activité de l’hémagglutinine, une des protéines membranaire du virus, indispensable pour se fixer sur les cellules humaines. Diffusée dans l’atmosphère, une telle huile essentielle peut complètement assainir une pièce très rapidement.

Les particules de virus peuvent se propager par des gouttelettes en suspension dans l’air, et rester viables pendant environ 2 jours. Être en contact avec une personne infectée, ou avec un objet contaminé peut suffire à la transmission du virus. C’est pourquoi la diffusion d’huiles essentielles est particulièrement efficace pour éliminer les virus de l’air. D’après les études, une diffusion de 15 secondes suffirait pour éliminer les gouttelettes virales dans une pièce pendant 15 minutes. C’est pourquoi on recommande en général de diffuser une ou plusieurs huiles essentielles pendant 15 minutes en moyenne (10 à20 minutes) 2 à 3 fois par jour.

La plupart des huiles essentielles ayant une activité antivirale ont également un effet sur les bactéries. L’utilisation d’huiles essentielles pour se soigner en cas de grippe permet donc non seulement d’agir sur le virus de la grippe, mais aussi de prévenir d’éventuelles complications par infections bactériennes, sans présenter de résistance aux bactéries. De plus, les huiles essentielles sont réputées pour stimuler le système immunitaire.

Les huiles essentielles sont très concentrées en molécules actives, beaucoup plus que les plantes médicinales qui les contiennent. Le risque de toxicité est bien connu, et il est absolument nécessaire d’utiliser les huiles essentielles avec précautions : respect des doses (chaque goutte compte !), respect de la durée de traitement (certains huiles essentielles peuvent être toxiques à long terme), respect du mode d’administration (certaines huiles sont dermocaustiques, donc très irritantes pour la peau), et il faut faire encore plus attention pendant la grossesse, l’allaitement, chez l’enfant, chez la personne âgée.

Elles sont puissantes et efficaces, et il faut les utiliser correctement.

 

  • Quelles huiles essentielles utiliser en cas de grippe ?

Certaines huiles essentielles sont particulièrement efficaces vis à vis du virus de la grippe. En voici quelques-unes présentées ci-dessous.

Elles sont souvent à appliquer en massage et en diffusion atmosphérique.

Pour les enfants, quand elles ne sont pas déconseillées, il est préférable de les appliquer en très petites quantités, diluées, sous la plante des pieds. La diffusion est courte dans une chambre d’enfants : 5 minutes, 2 à 3 fois par jour devrait suffire, en l’absence de l’enfant pendant la diffusion.

Enfin, certaines huiles essentielles efficaces pour la grippe contiennent une majorité de 1,8 cinéole, molécule qui est déconseillée chez les personnes épileptiques, adultes comme enfants.

          – L’huile essentielle de Laurier nobleLaurus nobilis – est une très bonne antibactérienne et antivirale, notamment grâce à sa richesse en 1,8 cinéole. Elle présente également des effets sur la muqueuse respiratoire en favorisant l’évacuation du mucus. Elle est particulièrement connue pour ses effets au niveau émotionnel, puisqu’elle favorise la confiance en soi. Elle est donc une bonne aide en cas de grippe.

On l’utilise :

– en application sur la peau, diluée : 1 goutte dans une cuillère à soupe (10 ml) d’huile végétale, en application sur le thorax et/ou le haut du dos, 2 à 3 fois par jour.

Cette huile essentielle est déconseillée chez les personnes asthmatiques (effets sur les bronches), elle ne s’utilise chez les enfants qu’à partir de 7 ans et est contre-indiquée pendant la grossesse. Elle est connue pour entrainer des réactions allergiques : soyez prudent si vous vous savez sensible.

          – L’huile essentielle de Tea tree ou Arbre à théMelaleuca alternifolia – empêche le virus de la grippe d’envahir les cellules. Elle est particulièrement efficace en diffusion. Cette huile essentielle est une anti-infectieuse très polyvalente, en ciblant les virus, les bactéries et les champignons. Elle est très efficace pour soigner les pathologies hivernales, et pour tonifier l’organisme.

On l’utilise :

En diffusion, de préférence avec d’autres huiles essentielles car son odeur n’est pas la plus agréable : 3 fois 15 minutes par jour, pour éliminer efficacement les virus.En massage, 2 à 3 gouttes diluées dans une cuillère à café d’huile végétale, 3 fois par jour sur le thorax, le haut du dos, sur la plante des pieds (notamment pour les enfants), ou en prévention : à l’intérieur des poignets, au niveau du plexus solaire, ou le long de la colonne vertébrale.

Cette huile essentielle est déconseillée pendant les 3 premiers mois de la grossesse et est à utiliser avec prudence chez les plus jeunes (très petites quantités).

          – L’huile essentielle de NiaouliMelaleuca quinquenervia – est particulièrement indiquée pour soigner la grippe. Son effet sur les virus est direct, elle agit également efficacement sur bon nombre de bactéries. Elle est également expectorante, facilite l’évacuation du mucus bronchique. Elle stimule également le système immunitaire.Intérieur du poignet

On l’utilise :

– en application sur la peau, diluée : 1 goutte dans une cuillère à soupe (10 ml) d’huile végétale, en application sur la voûte plantaire et/ou au niveau de l’intérieur des poignets, 2 à 3 fois par jour.

– en diffusion dans l’atmosphère : 3 fois 10 à 20 minutes par jour.

Cette huile essentielle contient du 1,8 cinéole. Elle est contre-indiquée pendant la grossesse et l’allaitement, chez l’enfant de moins de 8 ans et en cas d’asthme.

 

          – L’huile essentielle de RavintsaraCinnamomum camphora – contient une majorité de 1,8 cinéole et présente des propriétés antivirales indéniables. Cette huile essentielle empêche les virus de se multiplier et de se propager. Elle stimule les défenses immunitaires et est particulièrement efficace pour soigner les maladies des bronches, les rhumes et les sinusites.

On l’utilise :

– en massage sur la peau, diluée dans une huile végétale : 2 à 3 gouttes dans une cuillère à souple d’huile végétale, en application sur la plante des pieds, sur le thorax, sur le haut du dos, au niveau de la colonne vertébrale, ou au niveau de la gorge, 3 fois par jour

Pour les enfants, 1 goutte dans une cuillère à soupe d’huile végétale, 2 fois par jour, préférentiellement sous la plante des pieds.

– en diffusion, environ 15 minutes, 2 à 3 fois par jour.

Cette huile essentielle est déconseillée pour les personnes asthmatiques, et la prudence est de mise avec les jeunes enfants (application de très petites quantités, au niveau de la voûte plantaire).

           – L’huile essentielle de SaroCinnamosma fragrans – est très proche de celle de Ravintsara. Elle est très efficace sur les virus et très polyvalente ; elle soigne les pathologies hivernales. On l’utilise de la même manière que celle de Ravintsara, avec les mêmes précautions d’emploi.

           – L’huile essentielle de Thym à linalolThymus vulgaris CT linalol – est un véritable trésor, tant elle est polyvalente, efficace et facile d’emploi. Cette huile est une bonne antivirale, est également antibactérienne. Elle est aussi tonique.

On l’utilise :

– en application sur la peau, diluée dans une huile végétale : 3 gouttes dans une cuillère à café (5 ml) d’huile végétale. En massage sur le thorax, sur le haut du dos, sous les pieds (voûte plantaire) 2 à 3 fois par jour. Pour les enfants, on utilise 1 à 2 gouttes dans une cuillère à café d’huile végétale, 1 à 2 fois par jour.

– en diffusion dans l’atmosphère : 3 fois 15 minutes par jour. Elle apporte un odeur agréable tout en purifiant l’air.

– par voie orale : il est possible pour les adultes de prendre 1 à 2 gouttes sur un peu de miel ou d’huile d’olive, 2 à 3 fois par jour.

Cette huile essentielle est déconseillée pendant le premier trimestre de la grossesse.

           – L’huile essentielle de Thym à thujanolThymus vulgaris CT thujanol – est très proche de celle de Thym à linalol, encore plus douce et tout aussi efficace. Elle est difficile à trouver, selon les périodes de l’accès et selon la récolte et la production de l’année en cours.

           – L’huile essentielle de Cannelle de Ceylan écorceCinnamomum zeylanicum éc. – est très puissante. Elle possède une activité antimicrobienne impressionnante. Elle est très efficace sur les virus. Elle est donc utile en cas de grippe !

On l’utilise :

– par voie orale avec de grandes précautions : 1 goutte sur du miel ou dans une huile végétale, 2 à 3 fois par jour, pendant 6 jours maximum (attention, elle est forte !)

– dermocaustique, cette huile s’utilise peu par voie cutanée. Il faut alors s’assurer de beaucoup la diluer pour éviter sa toxicité.

A ne pas confondre avec l’huile essentielle de Cannelle de Ceylan feuilles, ni avec l’huile essentielle de Cannelle de Chine.

Son usage est réservé à l’adulte et est contre-indiqué pendant la grossesse et l’allaitement.

– L’huile essentielle d’Eucalyptus radiéEucalyptus radiata – est majoritairement composé de 1,8 cinéole. L’huile est connue pour ses propriétés antibactériennes (sur certaines bactéries), antivirales et antifongiques. Ses effets expectorants soignent la toux en favorisant l’activité de la muqueuse nasale.

On peut l’utiliser en prévention lors des pathologies hivernales.

On l’utilise :

– en application sur la peau, diluée dans une huile végétale : 3 à 4 gouttes dans une cuillère à café (5 ml) d’huile végétale. En massage sur le thorax, sur le haut du dos, sous les pieds (voûte plantaire) (notamment pour les enfants), 1 à 3 fois par jour, selon si l’on prévient (1 fois) ou si l’on soigne (3 fois).

– en diffusion dans l’atmosphère : 3 fois 15 minutes par jour. Elle assainit très bien l’air.

Cette huile essentielle est généralement déconseillée pour les enfants de moins de 3 ans.

Cependant, en mettant une goutte dans une cuillère à café d’huile végétale, cette huile est utilisable chez les petits, sous la voûte plantaire uniquement, et permet souvent d’éviter le recours aux médicaments.

Elle est déconseillée chez les personnes asthmatiques (effet sur le mucus bronchique) et pendant le premier trimestre de la grossesse, à utiliser à très faibles doses pendant le reste de la grossesse et pendant l’allaitement.

 

  • En prévention

Les huiles essentielles sont de bonnes alliées pour se soigner, mais aussi (et surtout) pour prévenir les pathologies. Utilisez celles d’Eucalyptus radié, de Thym à linalol, de Ravintsara, de Saro, d’Arbre à thé ou de Niaouli pour rester en pleine santé quand l’ambiance est aux virus.

Si votre métier vous amène à être fréquemment en contact avec des personnes malades, gardez précieusement dans votre poche un flacon « prêt à l’emploi » avec quelques-unes de ces huiles essentielles, diluées dans une huile végétale. Appliquée régulièrement sur l’intérieur des poignets, au niveau du plexus solaire ou au niveau du cou, une telle synergie d’huiles essentielles devrait vous permettre de repousser efficacement les virus.

 

A lire aussi : « sortie de grippe, ou comment voir la grippe comme une détoxication »

 

Pour en savoir plus :

Le Guide Terre Vivante des Huiles Essentielles

Du bon usage de l’aromathérapie, les huiles essentielles qui soignent

L’ouvrage de référence pour connaître et utiliser les huiles essentielles. En associant les approches historique, chimique, pharmacologique et toxicologique, Jacques Fleurentin définit ici l’aromathérapie. A la suite de cette synthèse rigoureuse, l’auteur présente 66 huiles essentielles et 8 huiles végétales pour mettre en oeuvre cette thérapeutique. Classées par ordre alphabétique chacune des huiles bénéficie notamment de précisions concernant les posologies à respecter.

Savez-vous que les huiles essentielles (HE) de laurier noble ou de citron sont des remèdes souverains contre les troubles digestifs ? Que face à certaines bactéries antibiorésistantes, l’HE de cannelle de Ceylan écorce réussit là où les antibiotiques échouent ? Que les HE de géranium rosat et de lavande vraie sont des cicatrisants hors pair ? Véritable bible, cet ouvrage complet, sérieux et efficace, regroupe les connaissances et pratiques les plus récentes en matière d’aromathérapie. Il intéressera aussi bien les personnes soucieuses de prendre leur santé en main en toute sécurité, que les professionnels de santé et les passionnés d’aromathérapie, avec : 100 huiles essentielles dont 40 incontournables, faciles d’utilisation et abordables. Chaque huile est décrite en détail (composition, propriétés, niveau de toxicité, contre-indications, dosages, modes d’administration), ce qui permet une grande autonomie dans l’élaboration de soins « maison », tout en évitant les risques de mésusages. 200 pathologies regroupées par « sphères » : troubles ORL, digestifs, douleurs et articulations, stress, troubles féminins, grossesse, enfants… 500 formules d’aromathérapie conformes à la législation française, décrites précisément pour intervenir dans l’urgence ou constituer des remèdes de fond. Près de 80 conseils et soins prodigués dans les grands hôpitaux européens, pour un usage encore plus sécurisé des huiles essentielles à la maison. Plus de 100 conseils et recettes beauté et bien-être, cuisine, maison et même soins pour les animaux de compagnie. Des trousses de secours pour toutes les circonstances : trousse de l’hiver, du bébé, du sportif, antistress ou encore pour les petits problèmes cutanés…

INSCRIVEZ-VOUS 

pour recevoir gratuitement le guide "Que mettre dans sa trousse d'urgence naturelle ?"

Couverture_bordure.jpg
Votre adresse ne sera jamais communiquée. Vous pouvez vous désabonner quand vous le souhaitez.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.