Guide des huiles essentielles

Qu’est-ce qu’une huile essentielle ? Est-ce la même chose qu’une huile végétale ? De quelles parties de la plante provient-elle ? Comment l’utiliser ? Dans quels cas ? Les huiles essentielles peuvent-elles être dangereuses ?

Nous sommes de plus en plus nombreux à (re)connaître les bienfaits des huiles essentielles et à les utiliser, notamment pour se soigner : l’aromathérapie, c’est l’art de se soigner grâce aux odeurs et aux bienfaits des molécules odorantes. Encore faut-il savoir bien les utiliser pour éviter leur toxicité.

  • Le pouvoir des odeurs

Les huiles essentielles soignent d’abord avec les odeurs. Les odeurs sont en effet capables d’avoir un effet « direct » sur nos émotions, en atteignant le système limbique sans passer par le néocortex. Bref : elles nous touchent directement au niveau émotionnel, sans avoir besoin de passer par le raisonnement.

Les odeurs véhiculées par les huiles essentielles touchent directement notre système émotionnel. Elles peuvent donc nous aider à équilibrer nos émotions de manière efficace et rapide.

Il suffit souvent de sentir une plante, ou d’ouvrir un flacon d’huile essentielle, pour que nous ressentions un effet immédiat.

Sentir l’odeur d’une huile essentielle ou d’un mélange d’huiles essentielles, adaptées à un état émotionnel donné, permet d’équilibrer rapidement nos émotions.

  • De nombreuses propriétés

Les huiles essentielles ont des propriétés très diverses.

Ce sont tout d’abord d’excellentes antimicrobiennes : elles sont connues pour leurs propriétés antibactériennes, antifongiques, antivirales, antiseptiques, antiparasitaires. Correctement utilisées, elles peuvent nous aider à éliminer bactéries ou virus de notre organisme, mais aussi de notre lieu de vie (ou tout lieu ou objet).

Les huiles essentielles agissent au niveau des phénomènes inflammatoires, du système circulatoire, du système immunitaire, de la douleur, des étapes de la digestion, du système respiratoire, ou encore, bien évidemment, du système nerveux.

  • Que sont les huiles essentielles ?

Les huiles essentielles sont produites par des plantes dites « aromatiques ». Les plantes produisent des huiles essentielles pour se soigner, pour se protéger, ou encore pour communiquer. Ces huiles sont stockées dans des vésicules spécialisées.

Pour récupérer les huiles, la méthode la plus utilisée est la distillation à la vapeur d’eau : la vapeur extrait les molécules aromatiques, qui sont ensuite concentrées dans un serpentin réfrigérant.

A l’issue de cette distillation, on obtient deux produits : l’huile essentielle, qui flotte au-dessus d’une eau aromatique, qui contient les molécules de la plante qui sont solubles dans l’eau. Cette eau aromatique est appelée hydrolat.

Les molécules des zestes d’agrumes sont recueillies par une méthode appelées « expression à froid ». On obtient une « essence » (essence de citron, essence d’orange, etc.)

Les huiles essentielles sont composées de nombreuses molécules qui forment un ensemble harmonieux, spécifique à chaque huile. Pour bien définir chaque huile essentielle, on parle de « chémotype », ou « spécificité biochimique ». Ainsi, il n’existe pas une seule huile essentielle de thym, mais plusieurs chémotypes (thym à linalool, thym à thuyanol, thym à thymol…). Cette synergie de molécules confère ses propriétés à l’huile essentielle.

  • Puissantes…et toxiques ?

Les huiles essentielles sont puissantes. Elles sont efficaces. Elles peuvent par conséquent entrainer des intoxications. Il est donc particulièrement important de connaître la toxicité des huiles essentielles pour les utiliser correctement.

Certaines molécules en particulier sont connues pour leur toxicité. Le Guide Terre Vivante des huiles essentielles, des Drs Françoise Couic Marinier, Anthony Touboul et leurs collaborateurs, présente de façon  simple et complète la toxicité des huiles essentielles.

On apprend dans cet ouvrage les bases de la toxicologie, appliquée aux huiles essentielles. On découvre les huiles essentielles pour lesquelles la toxicité est très faible et celles pour lesquelles il existe un risque toxicologique évident. Les auteurs expliquent les notions de toxicité aigüe et de toxicité chronique, la toxicité par voie cutanée, les risques existants pour le foie, les reins, le système respiratoire. Ils soulignent l’importance d’utiliser les huiles essentielles avec précautions, notamment chez les enfants.

L’utilisation d’hydrolats – eaux aromatiques recueillies à l’issue de la distillation à la vapeur d’eau – permet également de se soigner avec les molécules aromatiques, souvent en évitant tout risque de toxicité, puisque la concentration en molécules aromatiques est plus faible que celle des huiles essentielles correspondantes.

  • Que soigner avec l’aromathérapie ?

Le panel d’actions thérapeutiques des huiles essentielles est particulièrement large.

Les huiles essentielles sont des alliées de choix pour soigner les infections, qu’elles soient d’origine bactérienne, virale ou fongique. Certaines molécules sont particulièrement réputées pour leurs propriétés antibactériennes, antivirales et antifongiques. Les huiles essentielles qui les contiennent peuvent alors, sous la supervision d’un spécialiste, être utilisées pour des infections de localisation diverses : digestives, dentaires, respiratoires, urinaires, cutanées, etc.

Plus encore, certaines huiles essentielles sont insecticides et / ou antiparasitaires.

Les huiles essentielles sont utilisées pour calmer douleurs et inflammations.

Elles sont très utiles pour apaiser les affections cutanées, aussi variées que l’acné, les escarres ou les hématomes.

Elles permettent de réguler le fonctionnement hormonal : on les utilise pour apaiser les symptômes des règles douloureuses ou de la ménopause. Elles peuvent équilibrer de nombreuses pathologies digestives, en détoxifiant le foie, en apaisant les nausées, en calmant les diarrhées, etc.

Leurs effets les plus surprenants s’observent au niveau du système nerveux : elles sont anxiolytiques (des études scientifiques ont montré que l’huile essentielle de lavande utilise les mêmes mécanismes d’action au niveau cellulaire que des anxiolytiques de synthèse), sédatives, mais aussi stimulantes

  • Bien les choisir

Pour bien se soigner, il est primordial d’utiliser des huiles essentielles de grande qualité. Les auteurs du Guide Terre Vivante des Huiles Essentielles expliquent l’importance de l’absence de pesticides, donc d’utiliser des huiles de qualité « biologique », et de vérifier la présence des bons labels.

label bio Europe

Choisir des huiles essentielles de petits producteurs permet également de soutenir ces derniers et de s’assurer que que les huiles sont produites avec amour.

  • Un guide très pratique

Ce Guide Terre Vivante des Huiles Essentielles est intéressant à la fois pour les personnes qui découvrent les huiles essentielles – pour les utiliser facilement et sans danger, ainsi que pour les personnes qui maîtrisent l’aromathérapie. Ces dernières y trouveront une référence simple et fiable, avec de nombreuses données exposées de manière synthétique.

Guide TV HE Carotte

On y trouve des fiches simples et détaillées pour chaque huile essentielle : le public auxquelles elles sont destinées, comment les utiliser (voie orale, voie cutanée, inhalation…) et à quelles doses, les principales indications, l’éventuelle toxicité, les confusions possibles, quelques cas pratiques…

Des récapitulatifs pratiques indiquent quelles huiles essentielles utiliser pour quelles pathologies : des troubles ORL et respiratoire à l’accompagnement du cancer, en passant par les troubles cutanés, les troubles digestifs, le stress, l’anxiété et les troubles nerveux, mais aussi la grossesse et l’allaitement (sujet souvent raccourci à « pas d’huile essentielle pendant la grossesse et l’allaitement »).

Les propositions de trousses thématiques sont très utiles : comment constituer sa trouve hivernale, quelles sont les huiles essentielles indispensables aux soins de la peau, que mettre dans sa trousse de secours antidouleur, ou encore quelles sont les huiles essentielles utilisables pendant la grossesse et l’allaitement  ?

Les auteurs suggèrent des recettes aromathérapeutiques pour accompagner les traitements de chimiothérapie, d’hormonothérapie, de radiothérapie et diminuer leurs effets secondaires.

Une part belle est également accordée à l’aspect beauté et bien-être, avec des recettes toutes simples (l’essence de citron pour un soin de nuit) ou plus sophistiquées (dentifrice blanchissant et désinfectant) permettent d’acquérir encore plus d’autonomie pour prendre soin de soi.

La place des huiles essentielles et hydrolats en cuisine, à la maison et pour le soin des animaux est également mise en valeur.

Ce livre est un bel ouvrage, qui permet d’avoir des informations fiables sur l’utilisation au quotidien des huiles essentielles, et destiné à celles et ceux qui souhaitent utiliser les bienfaits de l’aromathérapie pour se soigner et soigner sa famille, mais aussi aux professionnels de santé qui recherche des informations de qualité.

 

Ouvrage à trouver chez votre libraire préféré, à commander à Christelle, librairie ArtsBooks, qui vous l’enverra rapidement, et à retrouver sur le site des éditions Terre Vivante.

 

Un guide complet pour soigner toute la famille
Parce que l’aromathérapie est une science jeune, mais particulièrement puissante, se soigner avec les huiles essentielles ne s’improvise pas ! Voici le premier guide complet pour soigner toute la famille, du bébé au senior en passant par le sportif, la femme enceinte ou allaitante, en toute sécurité, avec les conseils de Françoise Couic-Marinier d’une des meilleures expertes françaises, et des témoignages et protocoles utilisés en milieu hospitalier pour les maux courants (stress, anxiété, sommeil, cicatrisation…) voire plus pointus (accompagnement de chimio, aide à l’accouchement…).

Son approche est double :
Une entrée par huile essentielle, avec une sélection des 30 HE les plus efficaces, polyvalentes et accessibles financièrement, et une découverte de 70 HE moins courantes, mais précieuses et efficaces, qui vous permettront de vous constituer une pharmacie familiale.

Une entrée par pathologie, avec environ 200 maux du quotidien, présentés par grande « sphère » (ORL, peau, système digestif, troubles féminins, muscles et articulations, etc.), et plus de 500 préparations à faire soi-même, dont une centaine utilisées et éprouvées en milieu hospitalier, pour intervenir dans l’urgence ou pour constituer des « remèdes » de fond.

L’accent est mis sur la praticité et la sécurité : pour chaque huile essentielle, les précautions d’usage et la toxicité possible sont solidement expliquées afin de se soigner en toute sécurité.

Un ouvrage qui se veut résolument pratique, complet, sérieux et efficace.

INSCRIVEZ-VOUS 

pour recevoir gratuitement le guide "Que mettre dans sa trousse d'urgence naturelle ?"

Couverture_bordure.jpg
Votre adresse ne sera jamais communiquée. Vous pouvez vous désabonner quand vous le souhaitez.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.