Vivre au temps présent

Quand des changements se présentent dans nos vies, et que l’on a du mal à les accepter, il peut être confortable de se remémorer des moments passés. On peut même avoir tendance à faire revivre des moments passés, encore et encore, voire tout simplement à se fermer au moment présent pour vivre complètement dans le rêve de nos souvenirs.

L’élixir de Honeysucke, chèvrefeuille, a été mis au point par le Dr Bach pour aider à vivre dans le temps présent et à considérer le temps passé comme une référence.

  • Se détacher du passé

Certaines personnes ne vivent que dans le passé, qui devient un refuge pour éviter de se confronter à leur vie actuelle. De nombreuses personnes âgées vivent dans leurs souvenirs, qu’ils soient joyeux ou tristes : « Quand j’étais jeune… », «Dans le temps… »

D’autres considèrent tout simplement que « C’était mieux avant », que tout changement est forcément pour le pire.

Ceux qui ont du quitter leur pays peuvent aussi le garder présent en vivant dans leurs souvenirs. Ceux qui conservent précieusement tous les objets du passé entretiennent un travail de mémoire, parfois très encombrant.

Ce lien au passé peut également être la marque de regrets, d’une opportunité manquée que l’on aimerait saisir à nouveau « si seulement j’avais pu, en ce temps là ».

Un déménagement, le départ d’un être cher dont on garde tous les objets, des parents nostalgiques du temps où leurs enfants vivaient à la maison, un petit enfant qui a du mal à accepter de démarrer l’école et de quitter sa maison, un enfant loin de ses parents en vacances à qui la famille manque, … les occasions sont nombreuses de vivre de la nostalgie.

Le sentiment dominant est celui du bonheur perdu et de la difficulté, voire de l’impossibilité, de vivre le bonheur au présent, et encore plus de se projeter dans le temps à venir.

  • Le chèvrefeuille

Le parfum de la fleur de chèvrefeuille – Lonicera caprifolium, est bien connu, utilisé dans de nombreuses compositions parfumantes. Peut-être ce parfum peut-il renvoyer à des souvenirs, tel celui de la madeleine de Proust ?

Honey Sky

Les fleurs du chèvrefeuille peuvent être de couleur ivoire et rouge, ou un peu plus clair, selon les endroits où il pousse. La plante est un arbuste grimpant, formant une liane, qui peut atteindre 4 mètres de haut et vivre plusieurs décennies. L’écorce, les feuilles et les fleurs ont été beaucoup employées en phytothérapie. Les baies rouges charnues sont toxiques (Le Livre des Arbres, Arbustes et Arbrisseaux)

  • Le message du chèvrefeuille

Via l’élixir floral préparé initialement par le Dr Bach, le chèvrefeuille aide à « effacer de la conscience tous les regrets et tous les soucis du passé », et à « ramener dans le temps présent ».

Le Dr Bach destinait ce remède à « ceux qui vivent beaucoup dans le passé, un temps peut-être de grand bonheur, ou dans le souvenir d’un ami perdu, ou d’ambitions qui ne sont pas réalisées. Ils ne comptent pas retrouver un bonheur tel que celui qu’ils ont connu ». (LA GUERISON PAR LES FLEURS. Guéris-toi toi-même, Les douze « guérisseurs » et autres remèdes).

L’élixir aide à voir le passé comme un souvenir constructif et à être disponible pour le temps présent. Il aide à se libérer des déceptions passées, des séparations difficiles, des regrets – qu’ils soient permanents ou momentanés -, voire des sentiments passés encore vécus dans le présent (culpabilité, tristesse, etc.). Loin d’éliminer les souvenirs, il s’agit que ceux-ci deviennent des repères, ou des supports, pour vivre pleinement ici et maintenant.

Andréas Korte propose que cet élixir aide à « relier le passé, le présent et le futur », en « renforçant ainsi les capacités de se voir d’un point de vue plus élevé, dans le cours des choses, et de défaire ses propres nœuds ». (Les nouveaux élixirs floraux et leur message énergétique aux niveaux corporel, émotionnel, mental et spirituel : Guide pratique d’utilisation)

Le chèvrefeuille nous aide à prendre conscience que « la seule chose qui ne change pas » dans notre vie, « c’est le changement » !

 

La plante nous aide à « intégrer le passé pour en faire notre base du présent », et à réaliser que de nouveaux fruits poussent chaque année à partir du terreau enrichi par le temps. (Fleurs de Bach, fleur de soi)

Honey

 

Pour en savoir plus :

Ce guide d’utilisation est une mine d’informations pour ceux qui veulent aller plus loin et mieux connaître le travail d’Andreas Korte, mais aussi pour tous ceux qui connaissent déjà les élixirs et souhaitent en savoir plus, notamment à propos des fleurs classiques (fleurs de Bach) ou des fleurs sauvages que l’on retrouve dans d’autres gammes. La présentation claire et détaillée selon les différents niveaux d’action de l’élixir (physique, émotionnel, mental, spirituel) servira tant au novice qui découvre les élixirs qu’au «connaisseur». Cet ouvrage permet de mieux appréhender l’action globale de l’élixir, mais aussi le processus de guérison, qui, comme le soulignait déjà le Dr Bach en son temps, inclut les différents niveaux de notre être. Ainsi, tout en rappelant que les élixirs ne remplacent pas un diagnostic ni un traitement médical avisé, Andreas Korte nous démontre qu’ils s’avèrent être des outils précieux permettant de comprendre, au plus profond de notre être, les tenants et les aboutissants d’une maladie, d’un choc traumatique, d’un moment de dépression, d’un blocage émotionnel… En retrouvant un sens à sa situation et la capacité de laisser libre cours aux processus de «nettoyage» sur tous les plans, l’utilisateur des élixirs pourra reprendre sa vie en main, retrouver son autonomie et surtout le chemin d’évolution auquel l’invite son existence.
Dans cette période de grands bouleversements, où les changements s’avèrent plus nécessaires que jamais, les «messagers» de la nature que sont les élixirs apparaissent comme des éclaireurs, des éveilleurs, des guides… apportant non seulement un soulagement à nos souffrances, généralement le signe d’un flux vital bloqué, mais nous ouvrant aussi, en douceur, à de nouveaux horizons spirituels et à de nouveaux comportements.

Ensemble de trente-huit élixirs, sous la forme de préparations liquides élaborées par le Dr Edward Bach à partir de fleurs de plantes, arbustes et arbres sauvages, les Fleurs de Bach forment un système d’équilibrage de nos états émotionnels, capable de couvrir la totalité des perturbations mentales, émotionnelles ou de comportement, pouvant être vécues par les êtres vivants.
Pour chaque trouble, il y a une fleur de Bach spécifique.
Ce guide illustré définit les états émotionnels, ce que sont et font les fleurs de Bach et comment elles s’utilisent. Pour un repérage plus facile, les fleurs sont décrites dans ce livre par ordre alphabétique de 1 à 38. Cette description est précédée d’un rappel du classement, selon les 7 groupes choisis par le Dr Bach, constituant l’armature fondamentale du système.
Universellement reconnue aujourd’hui, la méthode des fleurs de Bach, dont l’efficacité n’est plus à démontrer, est un outil d’observation du quotidien, de connaissance de soi et de prévention en matière de santé.
La présentation par l’auteur de ces différents champs d’action est le fruit de ses nombreuses années d’expérience. Entièrement centrée sur la façon de s’exprimer au présent pour définir les fleurs dont nous avons besoin pour nous équilibrer, cette méthode nous permet à terme de disposer d’une individualité forte et stable, libre des influences extérieures et en lien correct avec elles.

Annie Guibert, pharmacien homéopathe de formation, est conseillère en Fleurs de Bach, inscrite sur le Registre des Conseillers recommandés par la Fondation Bach, et formatrice des trois niveaux du Programme International d’Enseignement Bach.

Bactériologiste puis homéopathe, Edward Bach acquit fort jeune une grande réputation pour ses recherches sur le rapport entre les maladies chroniques et l’intoxication intestinale, recherches qui aboutirent à une thérapeutique en renom. Mais bientôt, insatisfait des ressources offertes par la médecine orthodoxe, il abandonna à ses confrères le fruit de ses recherches et laissa ses fonctions, son laboratoire, sa clientèle et les profits qui en résultaient afin de poursuivre au sein de la nature sa quête de la vraie médecine à sa source même. Il apporta alors à l’étude des plantes son don d’observation et la même minutie que dans ses recherches précédentes. Aidé par une sensibilité hors de pair, il découvrit ainsi trente-huit remèdes naturels correspondant à trente-huit états d’esprit négatifs courants chez l’homme, à la fois causes premières de la maladie et obstacles au rétablissement de la santé. Dans ce livre, l’auteur expose ce qu’est la maladie et comment s’en libérer; puis il énumère les états d’esprit qui peuvent être corrigés par les extraits de fleurs. La méthode d’application est très simple.

Edité pour la première fois en 1969, Le Laye des arbres, arbustes et arbrisseaux, qui associait l’étendue et la rigueur de l’information à une forme accessible à un large public, œuvre de botanique et d’ethnobotanique mais aussi tentative d’écriture, était vite apparu comme la plus riche synthèse de langue française en son domaine. Flore descriptive avec clefs d’identification de toutes les plantes ligneuses de France (région méditerranéenne comprise) et, des pays de l’Europe moyenne, développant au besoin des points intéressants de leur biologie, de leur écologie ou de leur distribution, l’ouvrage traite simultanément des principaux aspects de leur rencontre avec les sociétés, dans l’histoire comme de nos jours : emplois artisanaux et industriels, usages médicinaux et alimentaires,  » folklore « , croyances et symboles. Bibliographie critique et index thématiques ajoutent à l’intérêt du livre comme outil de recherche. Devenu l’un dès ouvrages les plus recherchés de l’édition naturaliste française d’après-guerre, Le livre des arbres, arbustes et arbrisseaux est enfin réédité. Prix du Conseil de la Société botanique de France en 1971, ce livre reste un texte de référence pour quiconque s’intéresse aux plantes ligneuses de nos climats, en un temps où leur devenir ne va plus de soi, où il convient de reconsidérer le futur des arbres avec les meilleurs repères possibles.

INSCRIVEZ-VOUS 

pour recevoir gratuitement le guide "Que mettre dans sa trousse d'urgence naturelle ?"

Couverture_bordure.jpg
Votre adresse ne sera jamais communiquée. Vous pouvez vous désabonner quand vous le souhaitez.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.