Un mandala au jardin

Rien de tel que de cultiver des médicinales dans son jardin pour pouvoir se soigner en toute autonomie. Mais comment les cultiver pour que l’ensemble s’harmonise au mieux avec la nature environnante ? Comment ce jardin de plantes soignantes peut-il véritablement devenir un jardin de bien-être ?

Pour dessiner son jardin de plantes médicinales en totale harmonie avec les lois de la nature, François Renouf de Boyrie invite à redécouvrir l’aspect universel du mandala, et à créer un jardin mandala de plantes médicinales dans le livre « Créer son jardin Mandala – Les plantes médicinales » (Editions Dangles).

 

Se réapproprier les savoirs ancestraux.

Les femmes sont les gardiennes des savoirs sur les plantes médicinales et la fabrication de remèdes et autres produits de soin. Si ces connaissances, bien vivantes dans d’autres pays, ont chez nous été un peu oubliées, elles reprennent progressivement vie aujourd’hui. Chaque femme peut fabriquer ses propres produits de santé et de beauté.

Sur toute la planète, les femmes fabriquent des préparations pour soigner et pour embellir. De tout temps, les femmes ont su reconnaître les plantes qui soignent et les utiliser avec sagesse. Dans notre société occidentale, la transmission de ce savoir s’est interrompue avec l’avènement de la chimie et de l’industrialisation. Ce ne sont plus les femmes qui soignent leurs proches ; ce ne sont plus les femmes qui fabriquent leurs produits de beauté. On s’en remet aux médecins, aux pharmaciens, ou aux industriels de la cosmétique. Une forme de magie s’est perdue avec cette évolution des habitudes. On a aussi distendu le lien avec la nature et avec notre nature profonde.

Ronces et mûres

Dans les contes, les ronces ont souvent empêché les princes charmants d’arriver facilement au château de leurs bien-aimées. Pourtant, la ronce n’est pas qu’un buisson d’épines qui envahit les chemins de ses longues tiges. Toute la plante a accompagné l’homme au cours de son évolution.

Les feuilles et les jeunes pousses sont utilisées en phytothérapie, et les fruits – les mûres – sont des trésors offerts en fin d’été par ces ronces réputées « infranchissables ».

Huiles essentielles et moustiques

Quelles huiles essentielles utiliser pour éloigner les moustiques, éviter les piqûres, et se sentir relativement protégé lors des soirées d’été ?

 

Si vous n’avez pas – ou plus – envie d’utiliser des répulsifs de synthèse, vous pouvez utiliser des huiles essentielles, qui sauront éloigner les moustiques grâce à leur parfum, sans effet toxique.

Voici quelques huiles essentielles réputées pour leur effet sur les moustiques : un classique de l’herboristerie.

Molluscum et huiles essentielles

L’apparition sur la peau de petits points blancs ou couleur peau, notamment chez les enfants, peut laisser perplexe. Aucune fièvre n’accompagne ces boutons, donc pas de maladie infantile évidente, pas de lien avec quelque chose qui a été appliqué ou mis en contact avec la peau….les signes d’une infection à Molluscum contagiosum peuvent laisser celles et ceux qui ne connaissent pas ce virus quelque peu dubitatifs.

Voici quelques pistes pour soigner efficacement cette infection bénigne mais contagieuse, grâce à quelques huiles essentielles.

Soin cheveux coco-gingembre

Nul besoin d’investir dans un soin de luxe pour avoir de beaux cheveux. Les soins préparés à la maison sont d’une grande efficacité, tout en étant d’une grande simplicité. Le soin gingembre-coco est un exemple de simplicité et d’efficacité pour entretenir une belle chevelure.

Nos cheveux peuvent être fragilisés par le stress, par une alimentation trop pauvre en nutriments et trop riche en toxines, par des shampoings décapants, des colorations agressives, la pollution climatiques, etc.

Faire ses propres remèdes

Vous aimez l’herboristerie et vous aimeriez avoir un ouvrage qui vous guide pas à pas de la cueillette à la préparation de remèdes variés : découvrez le magnifique ouvrage de Claudine Luu, guide pratique et complet de l’apprenti(e) herboriste.

Si l’on souhaite faire ses propres remèdes à base de plantes, il est souvent nécessaire d’être accompagné par une personne qui connaît bien les plantes, ou alors de suivre une formation en phytothérapie.

De nombreux ouvrages peuvent également nous guider pour réaliser des préparations simples ; souvent bien documentés, ils nous accompagnent pour « les premiers pas ».

« 250 remèdes naturels à faire soi-même » de Claudine Luu aux éditions Terre Vivante est un ouvrage à part : c’est une véritable « bible » pour celles et ceux qui aiment les plantes et souhaitent être autonomes dans la préparation de leurs remèdes, que ceux-ci soient simples ou élaborés.

Brosser sa peau

Savez-vous qu’il existe une manière simple et efficace d’éliminer des toxines en quantité chaque jour ? D’un simple geste, on peut éliminer des toxines. Comment ? En brossant sa peau chaque jour.

 La peau est l’un de nos émonctoires, donc un des organes permettant d’éliminer nos déchets. Dans une démarche de détoxication, il est aussi important de stimuler l’élimination des déchets par la peau.

Des huiles solaires

Préparer des huile de macération de plantes au moment du solstice d’été permet de concevoir des remèdes pleins d’énergie, dont on peut profiter toute l’année.

Traditionnellement, au solstice d’été, on récolte les « plantes de la St Jean ». C’est le moment pendant lequel les influences solaires sont les plus importantes pour certaines plantes, donc le temps pour préparer les huiles solaires (qui n’ont rien à voir avec des huiles de protection vis à vis des rayons du soleil !!!!). 

En quête d’autonomie

Vous voudriez gagner en autonomie et prendre le temps de fabriquer vos conserves, confitures, votre pain, vos yaourts, mais aussi quelques remèdes naturels, votre crème visage, et pourquoi pas, votre lessive naturelle ?

 

L’objectif principal de l’Herberie est de donner envie de se réapproprier les connaissances nécessaires pour prendre sa santé en main. Savoir se soigner avec des bons remèdes naturels va de pair avec s’alimenter sainement, ou encore prendre soin de sa peau aussi naturellement que possible.

Dans son « cahier pratique », Annejeanne Bertrand nous invite à gagner notre autonomie dans des domaines aussi variés que l’alimentation, la pharmacie naturelle, les cosmétiques, ou encore les produits d’entretien.