Aromathérapie / Plantes et soins

L’essence du sapin

L’huile essentielle de sapin est peu connue. Son parfum évoque immédiatement la forêt de conifères, elle est donc souvent utilisée pour parfumer une pièce. Son action va cependant de la purification de l’atmosphère au soin des bronches, en passant par le soulagement des douleurs rhumatismales et par un véritable effet stimulant.

Le sapin est l’arbre de la saison hivernale. Il est l’un des seuls arbres à résister au froid dans son bel habit vert. Il est le symbole du renouveau de la vie, on l’utilise pour les fêtes du solstice d’hiver dans l’attente du retour de la lumière et des jours qui deviennent plus longs. Il représente parfois l’Arbre du monde, qui aide à passer d’« un monde à un autre ».

Cet arbre symbolique représente la force de la nature. Depuis longtemps, le sapin est utilisé pour la fabrication de remèdes pour les troubles hivernaux, qu’ils concernent le système respiratoire, le système nerveux, ou encore les muscles et articulations.

  • Un remède traditionnel essentiel

 La résine (oléo-résine) qui coule du sapin a longtemps été utilisée comme une panacée, un remède qui servait à guérir de nombreux maux et blessures.

Dans les Alpes dauphinoises et l’Oisans, cette résine blanche, d’odeur agréable, permettait de soigner les plaies et les contusions, en simple application sur la peau, ou en cataplasme. Cette oléo-résine, nommée « bijoin », était également utilisée pour confectionner des boulettes à avaler, pour soigner les maladies pulmonaires (M.Rivière-Sestrier – Remèdes populaires en Dauphine).

Les amérindiens vénéraient cet arbre, et utilisaient sa résine pour ses propriétés désinfectantes. La résine pouvait être appliquée directement sur la peau (« sparadrap indien ») pour soigner plaies, abcès ou verrues (Anne Schneider – Plantes sauvages médicinales : Les reconnaître, les cueillir, les utiliser).

Les pousses de sapin peuvent être utilisées pour fabriquer un sirop pectoral.

  • L’essence du sapin

Le sapin pousse facilement et abondamment en terrains frais, dans les montagnes. Il a besoin d’une humidité de l’air assez élevée et constante, et d’un climat frais.

Abies alba, le sapin blanc d’Europe, et Abies balsamea, le sapin baumier du Canada sont couramment utilisés en aromathérapie. Ce sont les aiguilles qui sont distillées pour la fabrication d’huile essentielle et d’hydrolat.

L’essence de sapin est particulièrement riche en monoterpènes, molécules reconnues comme antiseptiques, anti-inflammatoires et antalgiques (qui diminuent les douleurs). Ces effets correspondent aux caractéristiques de l’arbre, qui pousse en climat humide et froid, et qui est un symbole de la force de la vie.

  • Sapin et système respiratoire

Comme d’autres conifères, le sapin – et son huile essentielle en particulier – est un bon antiseptique respiratoire. Il s’utilise en cas de bronchite, de refroidissement, de rhume.

On peut l’appliquer sur la peau, au niveau du thorax et du haut du dos, en association avec d’autres huiles essentielles aux effets complémentaires telles que l’Eucalyptus radié, le Thym linalol, ou le Ravintsara. Une dilution dans une huile végétale est indispensable, l’huile essentielle de sapin pouvant irriter la peau si elle n’est pas suffisamment diluée.

Cette huile essentielle est également très efficace en diffusion, pour son effet antiseptique, mais également pour son doux parfum de forêt.

  • Sapin, muscles et articulations

L’huile essentielle de sapin a un effet antalgique (diminue les douleurs), qui, associé à un effet antispasmodique et anti-inflammatoire, est très utile sur les douleurs musculaires, articulaires, les crampes, les douleurs rhumatismales ou liées à l’arthrose.

On applique cette huile essentielle en massage, diluée dans une huile végétale, sur les zones à apaiser.

  • L’énergie du sapin

Le parfum du sapin a un effet vivifiant, que l’on retrouve en sentant l’huile essentielle de l’arbre. Respirer l’odeur du parfum redonne de l’énergie au niveau pulmonaire.

L’huile essentielle de sapin tonifie en cas de fatigue physique et psychique. Elle stimule le système immunitaire, favorise le lâcher-prise, et transmet énergie et optimisme.

En cas de fatigue, sentir l’huile essentielle régulièrement, ou en diffuser dans la pièce de vie, peut suffire pour retrouver énergie et vitalité. Il est aussi possible d’effectuer des massages (huile essentielle diluée dans une huile végétale) au niveau de l’intérieur des poignets et le long de la colonne vertébrale.

Conifères Jura Photo ALP

  • Précautions avec l’huile essentielle

L’huile essentielle de sapin blanc (Abies alba) ou de sapin baumier (Abies balsamea) est irritante pour la peau quand elle n’est pas diluée.

Il est préférable de ne pas l’utiliser par voie interne.

Son utilisation est déconseillée pendant les trois premiers mois de la grossesse, et son usage doit rester limité pendant le reste de la grossesse, pendant l’allaitement, et chez les jeunes enfants.

  • L’Hydrolat de sapin

L’hydrolat de sapin, également issu de la distillation des aiguilles, possède des propriétés similaires à celles de l’huile essentielle. On peut utiliser l’hydrolat en cure, par voie orale, pour les infections pulmonaires, les refroidissements, la fatigue, l’arthrose (C.Montesinos – Eaux florales et hydrolats).

On l’utilise à raison de une à deux cuillères à soupe mélangé à de l’eau ou à une tisane, une à deux fois par jour. Adultes et enfants, peuvent en profiter sans danger.

 

 

Pour en savoir plus :

Si les essences de plantes aromatiques sont bien connues du public, les eaux florales et hydrolats bénéficient de moins de notoriété. Pourtant, leurs propriétés et usages sont nombreux et leur utilisation répond à une tradition très ancienne !

Claire Montésinos partage aujourd hui son expérience de 20 ans de cueillette et de distillation, nous livre ici les secrets de ces hydrolats : leur histoire, leur mode de fabrication, leur composition, leurs vertus.

Découvrez comment utiliser les plantes et les fleurs pour votre santé, celle de votre animal, votre alimentation, vos soins cosmétiques, ou encore l entretien de votre intérieur ! Les 35 fiches pratiques associées à des plantes communes vous donneront des indications pour utiliser la phytothérapie au quotidien.

Partager

Auteur

herberie@yahoo.fr
Herboriste. Dr Biologie et Pharmacie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *