Faites vous-même !

Se réapproprier les savoirs ancestraux.

Les femmes sont les gardiennes des savoirs sur les plantes médicinales et la fabrication de remèdes et autres produits de soin. Si ces connaissances, bien vivantes dans d’autres pays, ont chez nous été un peu oubliées, elles reprennent progressivement vie aujourd’hui. Chaque femme peut fabriquer ses propres produits de santé et de beauté.

Sur toute la planète, les femmes fabriquent des préparations pour soigner et pour embellir. De tout temps, les femmes ont su reconnaître les plantes qui soignent et les utiliser avec sagesse. Dans notre société occidentale, la transmission de ce savoir s’est interrompue avec l’avènement de la chimie et de l’industrialisation. Ce ne sont plus les femmes qui soignent leurs proches ; ce ne sont plus les femmes qui fabriquent leurs produits de beauté. On s’en remet aux médecins, aux pharmaciens, ou aux industriels de la cosmétique. Une forme de magie s’est perdue avec cette évolution des habitudes. On a aussi distendu le lien avec la nature et avec notre nature profonde.

Comme tant d’autres femmes, j’ai longtemps cherché à retrouver cette magie. Cette quête fût d’abord inconsciente : en suivant des études de pharmacie, je n’ai trouvé que des connaissances théoriques. Je me suis alors intéressée aux rituels d’ailleurs, par exemple aux rituels de beauté des femmes marocaines. Ceux-ci m’ont appris que les ingrédients simples sont très efficaces. Un mélange d’argile (ou guassoul) et d’huile d’olive permet de faire un masque purifiant pour le visage, la simple huile d’argan protège la peau du visage, le savon noir permet le traditionnel gommage du corps au hamman, des pétales de calendula forment un pansement pour les cors, un mélange de miel et de citron réalise une douce épilation, le lait à la fleur d’oranger permet de détendre le corps et l’esprit…

Mais c’est essentiellement la science de la vie qu’est l’ayurvéda qui m’a fait prendre conscience que la nature nous offre tout ce dont nous avons besoin pour nous soigner. Cette science millénaire est très utilisée tant pour les soins thérapeutiques que pour les soins de beauté, non seulement en Inde, mais dans le monde entier. Les produits sont fabriqués en conscience et chaque soin est personnalisé. La santé et la beauté passent par l’utilisation de produits complètement naturels et sains. Un mélange de yaourt et miel appliqué quelques minutes sur la peau aide à avoir un joli teint, une infusion de feuilles de sauge et de feuilles de noyer aide à camoufler des cheveux gris, etc.

Masque yaourt miel

Nos contrées sont riches de pratiques en matière d’utilisation des plantes médicinales. Des études d’ethnopharmacologie ont permis de recueillir quelques uns de ces savoirs traditionnels. Ce sont généralement les femmes qui transmettent les connaissances sur les herbes et leurs utilisations ; ce sont elles qui prennent soin des jardins médicinaux et qui préparent des remèdes dits « de bonne femme ». Dans les montagnes françaises, on considère souvent que, pour soigner, les plantes sauvages ont plus d’efficacité que les plantes cultivés. Ainsi, la tisane de bardane permet de soigner des infections, la résine liquide de certains sapins permet de préparer des cataplasmes, confiseries, ou baumes qui soignent aussi bien les blessures que les affections respiratoires. La menthe poivrée, la sauge, le millepertuis ou la lavande sont des exemples de plantes bonnes pour tout : utilisées en baumes, en tisanes, en macérations dans l’huile, elles ont de tout temps été les alliées des femmes.

Certaines femmes ont conservé ces savoirs traditionnels, et les transmettent avec amour. Elles connaissent parfaitement les plantes médicinales qui fleurissent à nos côtés, et partagent les recettes traditionnelles tout en enseignant aux « apprenties sorcières » les dangers et la toxicité de certaines plantes : apprendre à préparer un sirop de fleurs de pissenlit, un vin d’aspérule odorante, une pommade au calendula, une huile de pâquerettes, un baume à la propolis, une lotion de camomille, ou encore une tisane dépurative.

De plus en plus de femmes, qui ne trouvent plus leur place dans une société consumériste et productiviste, sont attirées par les plantes médicinales et par la fabrication de produits de soin. Nouvelles alchimistes, elles se réapproprient des savoirs de toujours et concoctent des baumes qui soignent tant la peau que l’âme, des remèdes qui combinent l’efficacité des plantes et la conscience de celles qui fabriquent. Les secrets se découvrent, se partagent, se transmettent de manière d’autant plus vive et avec d’autant plus de passion qu’ils ont été presque oubliés.

Chacune d’entre nous peut aujourd’hui se réapproprier ces savoirs et fabriquer ses propres produits de soin. Cette redécouverte est l’occasion de renouer des liens forts avec la nature qui nous entoure et avec notre nature intérieure. C’est une aventure porteuse d’un enthousiasme permanent et sans fin. Elle peut débuter par des préparations toutes simples : faire infuser quelques feuilles de menthe dans de l’eau fraîche pour profiter tant des bienfaits de la plante que de son goût, mettre une goutte d’huile essentielle de géranium rosat dans une huile de jojoba pour soigner son visage, ou fabriquer du liniment pour se démaquiller. Quand le goût est pris de « cuisiner » ses produits de soin, on prend plaisir à cueillir les fleurs de millepertuis pour faire une huile de macération souveraine pour les inflammations et pour les brûlures, on regarde l’ortie, le plantain et autres herbes sauvages comme des « compagnes ». On découvre également le plaisir de fabriquer ses propres produits cosmétiques, un rouge à lèvres à la cire d’abeille, coloré à la betterave, ou un eye-liner au beurre de karité et au charbon végétal.

Fabriquer ses propres soins permet de réveiller notre créativité et notre intuition. Peut-être ces connaissances sont-elles ancrées au plus profond de nous, et suffit-il de se connecter avec l’esprit des plantes pour se relier aux secrets des femmes.

 

Article publié dans la revue “Rêve de femme” n°42, de l’Eté 2016.

Quelques idées de lecture pour vous donner envie de créer vos produits et accompagner vos premiers pas d’apprentie sorcière ou d’apprenti sorcier

Un ouvrage à la fois très complet et très pratique qui réunit le meilleur des connaissances populaires et médicales puisque son auteur est à la fois pharmacienne et herboriste. Sommité dans le monde de la phytothérapie, elle nous livre ici 50 ans de savoirs. Une découverte des 50 plantes médicinales les plus courantes, avec leurs propriétés mais surtout leurs usages en automédication, pour soigner tous les petits maux du quotidien. Pour chaque plante, une fiche détaillée avec des explications botaniques pour bien reconnaître la plante, ses propriétés et principes actifs, ses indications et les recettes correspondantes à faire soi-même : tisanes, teintures-mères, baumes, lotions, macérats glycérinés de bourgeons (gemmothérapie), etc. Un apprentissage des différents modes de transformation de ces plantes que l’on peut réaliser soi-même et chez soi, expliqués très simplement et précisément grâce à des pas à pas illustrés par de nombreuses photos. La transmission d’un savoir-faire et de préparations qui risquent de tomber peu à peu dans l’oubli : certaines teinture-mères, par exemple, ne sont plus disponibles en pharmacie, alors qu’elles sont faciles à réaliser soi-même. De quoi composer sa propre pharmacie familiale et naturelle, gratuitement. Bref, un pas de plus vers l’autonomie…

De véritables trésors de beauté se nichent dans votre cuisine : huiles végétales, miel, yaourt, fruits de saison, légumes… Les fleurs et les simples du jardin constituent également des alliées fidèles de votre peau et de votre bien-être. Associez-leur la puissance des huiles essentielles, la polyvalence du gel d’aloès ou la douceur des argiles, et vous créerez pour vous et votre entourage des cosmétiques naturels et efficaces adaptés aux besoins de chacun.
Il suffit avant tout de choisir avec soin les ingrédients qui vous conviennent dans les sélections proposées et d’appliquer les principes de base exposés dans cet ouvrage. De nombreuses recettes, destinées aux soins du visage, des cheveux et du corps, vous y aideront.
Naturels, bio et économiques, vos cosmétiques maison préserveront votre santé sans nuire à l’environnement, et vous aurez le plaisir incomparable de pouvoir varier leur composition à l’infini en toute sécurité.

On sait aujourd’hui que les produits de beauté conventionnels sont pour la plupart chimiques et nocifs pour la santé. Or il existe de nombreux ingrédients naturels qui les remplacent avantageusement et que l’on peut associer et appliquer très facilement, en toute quiétude. Alors, pour utiliser des produits de beauté 100 % sains et bio, sans se ruiner, autant les faire soi-même, grâce aux 150 recettes présentées dans ce guide ! Pour le visage et le corps, avec des ingrédients simples comme les huiles végétales, les huiles essentielles, les argiles, la cire d’abeille, le yaourt, le miel…, on peut préparer des laits nettoyants, crèmes hydratantes, masques tonifiants, huiles de jouvence, gels douches, parfums… pour toutes les peaux, jeunes ou matures, grasses ou sèches, féminines ou masculines ! Côté soins capillaires, les shampooings, rinçages, masques et colorations préparés à partir de plantes aux actifs lavants, tonifiants ou colorants traitent et embellissent en douceur tous les types de cheveux. Les savons à froid sont très simples à fabriquer à partir des ingrédients de base : soude caustique, graisse et eau. Ils sont ainsi complètement naturels et adaptés aux différents types de peaux et d’usages : savons lavants, démaquillants, de rasage, spécial bambins, peaux fragiles… Les recettes sont expliquées de façon détaillée, avec de nombreux pas à pas, en indiquant les règles de base pour une hygiène et une conservation des produits irréprochables. On pourra ainsi aisément garnir les étagères de sa salle de bain avec des produits sains, économiques, faciles et rapides à réaliser.

La meilleure façon d’utiliser des cosmétiques 100 % sains et naturels sans se ruiner, c’est de les faire soi-même, en suivant les 36 recettes faciles et rapides de Sylvie Hampikian !

Elles permettent de préparer des soins de beauté et bien-être pour toute la famille avec une quinzaine d’ingrédients accessibles, efficaces et à prix modérés : huiles végétales (tournesol, amande douce, rosier muscat, etc.), huiles essentielles (lavande vraie, petit-grain bigaradier, ciste ladanifère, etc.), argiles, gel d’aloès, savon de Marseille, cire d’abeille, yaourt, miel… Polyvalents, ces ingrédients permettent de préparer des soins pour toutes les peaux, jeunes ou matures, grasses ou sèches, féminines ou masculines : lait nettoyant, crème hydratante, masque tonifiant, huile de jouvence, gel douche… Des recettes de shampooing, masques, etc. permettront aussi de prendre soin de tous les types de cheveux.

Une fois assimilées les règles de base pour une hygiène et une conservation irréprochable des produits, on peut aisément réaliser les recettes (qui prennent souvent moins de 5 minutes de préparation !) et sans aucun investissement en matériel !

Partager

Auteur

herberie@yahoo.fr
Herboriste. Dr Biologie et Pharmacie.