Jeunes pousses et énergie vitale

Vous connaissez probablement les bienfaits des graines germées, ces graines que l’on fait germer dans l’obscurité et dans une atmosphère humide avant de les ajouter à nos salades ou autres plats. Connaissez vous les bienfaits des jeunes pousses, qui dépassent le stade de la germination, et possèdent de vraies (petites) feuilles ?

Les graines germées et les jeunes poussent sont des « super aliments », des concentrés de substances nutritives et d’énergie vitale.

  • Graine germée et jeune pousse

Le graine germée renferme tout le devenir de la plante : graine, tige, feuilles en devenir, tige… Elle pousse à l’abri de la lumière, telle la graine plantée sous la terre, et germe au contact de l’eau. Elle n’a donc besoin que d’eau et d’obscurité.

La jeune pousse est d’abord une graine qui germe, puis qui grandit. Pour fabriquer ses premières feuilles, riches en chlorophylle, la jeune pousse a besoin de lumière, d’un minimum de chaleur (variable selon les graines), d’air et de terre ou d’un substrat qui lui apporte les minéraux dont elle a besoin.

Les jeunes pousses étant nourries de lumière, renferment des nutriments (tels que la vitamine C) que les graines germées n’ont pas forcément.

Graines germées et jeunes pousses sont riches en vitamines, minéraux, enzymes, …

On les appelle des aliments « biogéniques », puisque qu’ils donnent la vie. Les aliments « bioactifs » entretiennent la vie (fruits, légumes, oléagineux crus…). Les aliments « biostatiques » la ralentissent (alimentation d’origine animale, aliments cuits). Les aliments « biocides » la tuent (aliments contenant des produits chimiques).

La germination augmente la valeur nutritive de la plupart des plantes (y compris des légumes) que nous consommons souvent cuits. La croissance en jeunes pousses également. On parle d’alimentation vivante.

  • Cultiver ses jeunes pousses

La culture des jeunes pousses donne l’impression de retomber en enfance : on plante une graine dans la terre, on l’arrose, on attend qu’elle germe et on la regarde grandir en s’extasiant sur la magie de la vie.

Cette culture peut se faire partout. Elle est idéale pour créer un espace vert en appartement, tel un mini-jardin d’intérieur.

Certaines graines peuvent avoir besoin d’un trempage préalable au semi. La plupart des graines peuvent être semées directement.

Semer

Les graines (bio !) sont semées dans de la terre, du terreau (bio), ou d’autres substrats comme la pierre ponce (proposée par Fionna Hill, dans «Jeunes Pousses»), dans des jardinières en terre cuite, des bacs à semis, ou autre fabrication maison : l’idéal étant des « récipients larges et peu profonds ». Les jeunes pousses trouvent également leur place dans le jardin.

On arrose ensuite délicatement les graines, pour que toutes soient bien humidifiées, et que la terre soit également humide.

Les graines sont ensuite recouvertes d’une couche de terre, voire d’un tissu fin (pour éviter la lumière tout en gardant l’humidité). Il faut penser à retirer le tissu dès que les plantes ont germé (il m’est arrivé de le retirer trop tard !)

L’arrosage doit être régulier et modéré.

Après trois à cinq jours, les jeunes pousses sont placées dans un endroit lumineux (mais pas en plein soleil) et suffisamment chauffé.

Après quelques jours de croissance (délai variable selon les espèces), les pousses sont coupées un peu au dessus de la terre. Elles peuvent ainsi repousser.

Elles sont délicatement lavées avant d’être consommées.

Jeunes pousses

  • L’aliment santé

Cultiver ses jeunes pousses permet d’avoir une nourriture de très grande qualité et très économique !

Elle permet également de se nourrir d’aliments vivants, que l’on a produit soi-même.

Cultiver ses jeunes pousses, ses graines germées, comme « cultiver son jardin est un acte politique » Pierre Rabhi, peut contribuer à nous rendre une forme d’autonomie. Ce geste fait en effet partie d’un « changement d’attitude indispensable des êtres humains envers la nature et la Terre » (Christian Tal Schaller, Les graines germées : Santé, vitalité, beauté). Tout le monde peut faire germer des graines, même sans jardin. C’est un apport de nutriments d’une grande richesse à portée de main.

« Les graines germées et les jeunes pousses sont des aliments de santé d’une puissance exceptionnelle. Riches en vitamines, en minéraux, en oligo-éléments, acides aminés, enzymes et substances biologiques actives, elles corrigent les carences provoquées par l’alimentation moderne. » « Elles offrent à chacun, quel que soit son âge, l’occasion de devenir son propre producteur d’aliments sains et de disposer d’un moyen de se nourrir extrêmement économique » ((Christian Tal Schaller, Les graines germées : Santé, vitalité, beauté).

Jeunes pousses d'intérieur Fionna Hill

Les jeunes pousses peuvent être dégustées directement après la cueillette. Elles sont ajoutées aux salades, aux tartines, accompagnent même les sandwichs ou les soupes. Fionna Hill (Jeunes pousses) propose une recette originale de rouleaux de printemps aux jeunes pousses…

  • Jeunes pousses sauvages

Printemps rime avec jeunes pousses. Dès l’arrivée des beaux jours, les jeunes pousses se récoltent aussi dehors ! Dans des lieux non pollués, des herbes sauvages à l’état de pousses sont délicieuses à déguster, et pleines de vitalité. Pour bien les choisir, il est nécessaire de bien les identifier ; le livre « Récolter les jeunes pousses des plantes sauvages comestibles » permet de partir à la rencontre l’infinie abondance que nous offre la nature. A lire ici.

Ail des ours et pousses de radis

Avez-vous envie de jardiner une des clés votre santé ?

Photo du jardin de jeunes pousses, Fionna Hill, éditions La Plage. Autres photos Anne-Lise Prost

 

 

Pour en savoir plus, voici trois suggestions d’ouvrages, à commander chez votre libraire favori, à la librairie indépendante Artbooks, ou sur le site de l’éditeur.


Cultiver, récolter et consommer ces superaliments
Les jeunes pousses se situent entre les graines germées et les jeunes feuilles comestibles que l’on trouve par exemple dans la salade comme le mesclun.
Ce sont de véritables « superaliments », très frais et gorgés de vitamines, de chlorophylle et d’antioxydants.

Fionna Hill vous propose de vous initier à la culture en pots de ces jolies petites plantes aux verts délicats et décoratifs.
Elle nous livre toute son expérience pour réussir la culture de 20 variétés de jeunes pousses : lin, chou, blé, moutarde…
Elle fournit une description détaillée des innombrables bienfaits de ces petites herbes et nous propose ensuite ses meilleures recettes pour utiliser les jeunes pousses, réveiller nos plats en leur apportant couleurs et saveurs nouvelles.

Enfin, une initiation à la fabrication du jus d’herbe de blé vous permettra de transformer votre récolte en un véritable élixir de jouvence.

  • Livre « Récolter les jeunes pousses des plantes sauvages comestibles », Moutsie et Gérard Ducerf, Editions de Terran, à commander dans une librairie proche de chez vous, aux éditions de Terran, ou à la librairie ArtBooks : Christelle, artsbooks38@orange.fr, vous l’envoie par voie postale.

Ce livre s’adresse à toute personne désireuse de s’alimenter plus naturellement et d’agrémenter ses repas de saveurs sauvages, mais aussi aux jardiniers, paysans, naturalistes, botanistes et curieux voulant mettre un nom sur une plante avant sa floraison. Nous sommes de plus en plus nombreux à ressentir la nécessité d’utiliser ces trésors accessibles à tous. La méconnaissance et la peur de cueillir une plante toxique sont les premiers freins à la consommation des herbes sauvages. Dans les ouvrages botaniques, les plantes sont identifiées par leurs fleurs. Pourtant ce sont souvent les feuilles de la base que l’on consomme et la récolte se fait généralement avant la floraison. Il est indispensable de bien les reconnaître avant de pouvoir se régaler d’une salade de feuilles de porcelle ou de coquelicot ! L’objectif de cet ouvrage conçu comme un guide est de rendre la cueillette accessible à tous grâce à un grand nombre de photos et d’indices qui facilitent l’identification des plantes. On y apprendra à repérer les confusions possibles de 50 plantes communes et surtout, à distinguer celles qui sont dangereuses. Les feuilles de la base de 280 plantes sont minutieusement décrites et accompagnées de multiples photos illustrant l’approche botanique. La classification par la forme des feuilles facilite la recherche visuelle. Pour chaque plante, des éléments de bio-indication sont donnés. Ils vous permettront de connaître la nature du sol où elles poussent et alertent sur les carences, les excès, les pollutions Vous posséderez ainsi un outil précieux pour reconnaître les plantes sauvages avant leur floraison.

Ce livre va vous permettre de faire bien des économie, en diminuant de manière impressionnante votre budget alimentation et vos frais médicaux ! En effet, quelqu’un qui a appris à utiliser les fantastiques ressources de santé des graines germées et des jeunes pousses peut sortir de l’emprise de la maladie pour accroître sans cesse son capital santé, beauté et jeunesse. Les graines germées, par leur richesse en vitamines, enzymes et substances biologiques vivantes, permettent de combler les carences induites par les aliments industriels modernes. Faciles à préparer et délicieuses à manger, elles constituent un trésor de grand prix pour tous ceux qui veulent se délivrer de la souffrance, de la dépendance et de l’ignorance pour devenir les artisans de leur bien-être et de celui de leurs proches.

 

INSCRIVEZ-VOUS 

pour recevoir gratuitement le guide "Que mettre dans sa trousse d'urgence naturelle ?"

Couverture_bordure.jpg
Votre adresse ne sera jamais communiquée. Vous pouvez vous désabonner quand vous le souhaitez.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.