Le printemps du foie

Printemps rime avec mouvement. Après l’hiver, il est temps de (re)mettre le corps en mouvement, de faire circuler l’énergie, évacuer les toxines…Printemps rime avec vent. Le vent qui exacerbe les émotions, qui les fait monter en surface, qui fait le vide, qui nettoie…..Printemps rime avec déploiement. Toute l’énergie de la vie se manifeste dans la nature.

Le vent et les énergies du printemps sont mouvement et participe au déploiement de la Vie.

En médecine traditionnelle chinoise, le printemps est associé aux organes foie et vésicule biliaire.

Le foie « gouverne la circulation du Qi », il régit la circulation et la distribution du sang dans l’organisme, tout en le filtrant. C’est un organe majeur de l’élimination des déchets.

La vésicule biliaire stocke et distribue la bile, élément clé de la digestion.

Les déséquilibres du foie et de la vésicule biliaire peuvent se manifester de manières très variées, difficulté à digérer, constipation, irritabilité, maux de tête, déséquilibres mentaux, fatigue, ballonnements, etc. Le printemps est un moment particulièrement opportun pour fortifier et équilibrer le foie et la vésicule biliaire.

  • Se mettre en mouvement

Le printemps est la saison idéale pour se (re)mettre en mouvement. Le mouvement pour faire circuler les énergies, les fluides, les émotions, le mouvement pour dénouer les blocages, pour évacuer les toxines. : marcher en harmonisant le souffle aux pas, courir dans un chemin de forêt, grimper dans la montagne, nager, pratiquer le yoga, s’étirer, se muscler, danser, pédaler, bougez comme il vous plait !!!

  • Les aliments pour le foie

La couleur verte est associée au printemps. Ce sont donc les légumes verts qui sont privilégiés pour faciliter le travail du foie au printemps : le vert porte l’énergie du printemps et aide à stimuler les fonctions digestives.

De manière générale, les aliments de saison, de production locale et issus de l’agriculture biologique, conviennent particulièrement au foie.

Poireaux, asperges, artichauts, agrumes, salades, radis, pommes, betterave, pamplemousse…sont les invités de choix dans notre assiette.

Plus les aliments sont faciles à digérer, mieux le tandem foie-vésicule biliaire peut faire son travail, plus nous avons d’énergie disponible pour mettre en route et réaliser nos projets.

Quels aliments sont à oublier pour quelque temps ? Ceux qui alourdissent la digestion : sucre, produits laitiers, chocolat (oh, non, pas le chocolat !!!), viande rouge, aliments frits, alcools, sodas, etc.

  • Incontournables médicinales

Certaines plantes sont incontournables pour favoriser le fonctionnement du foie. On les trouve sous forme de jus, ou de teinture-mères (préparation dans l’alcool), certaines existent sous forme de bourgeons (gemmothérapie), d’autres se préparent en tisanes…et presque toutes peuvent être utilisées dans l’alimentation.

Les plantes connues pour leurs effets sur le foie et/ou la vésicule biliaire sont l’artichaut, le chardon-marie, le radis noir, la menthe poivrée, le romarin, la gentiane, le pissenlit, la fumeterre, le citron, qui font partie des plus réputées. Car nombreuses sont les plantes qui stimulent le foie !

  • La puissance des huiles essentielles

Les huiles essentielles sont des « quintessences solaires» des plantes. Elles sont donc particulièrement puissantes, efficaces, et doivent par conséquent être utilisées avec précautions.

foie aroma

Le soin du foie par l’aromathérapie (l’utilisation des huiles essentielles) est indissociable d’une alimentation légère et adaptée au printemps.

Dans son livre « Le guide Terre Vivante des huiles essentielles », aux Editions Terre Vivante, le Dr Françoise Couic Marinier propose un mélange basé sur des huiles essentielles incontournables pour la stimulation du foie et de la vésicule biliaire :

Menthe poivrée

Romarin à verbénone

Genévrier commun

Carotte cultivée

Livèche ou céleri

Sont associées dans une synergie à prendre chaque jour avant les repas, par voie orale.

Dans cet ouvrage, une fiche pratique est consacrée à chaque huile essentielle et permet de connaître ses caractéristiques, effets, usages et précautions en un coup d’œil.

L’ouvrage de Françoise Couic Marinier est une véritable référence pour celles et ceux qui souhaitent découvrir l’aromathérapie, mais surtout approfondir leurs connaissances. C’est un guide incontournable pour utiliser correctement les huiles essentielles, pour apprendre à les connaître et à les respecter (mais oui), et à s’en faire des alliées au quotidien.

 

A la liste proposée ci-dessus peuvent s’ajouter l’essence de citron, facile à utiliser par voie orale, et sans danger, même pendant les premiers mois de la grossesse, pendant lesquels le foie est parfois en surcharge, ainsi que l’huile essentielle de Lédon du Groenland, huile essentielle très puissante, à l’odeur prononcée, et d’une efficacité redoutable sur les cellules du foie, qu’elle stimule et régénère.

Toutes ces plantes, utilisées sous forme d’huiles essentielles, peuvent être bues sous forme d’hydrolats.

Les hydrolats ou eaux florales sont l’ « autre produit » de la distillation des huiles essentielles, et sont également très efficaces pour soulager le foie et la vésicule biliaire : hydrolat de romarin, hydrolat de menthe poivrée (un délice pour se rafraîchir), hydrolat de carotte

Pour savoir comment les utiliser, lire les informations pratiques de cet article.

Prendre soin de son foie, notamment au printemps, aide à éviter les pathologies de cette saison, mais aussi à équilibrer les émotions liées au « vent du printemps », et à garder son énergie pour mettre en route de nouvelles aventures.

 

 

Pour en savoir plus, l’excellent guide d’aromathérapie des éditions Terre Vivante, à commander directement chez l’éditeur, ou à votre libraire favori, ou encore à la librairie indépendante Artbooks, auprès de Christelle : artsbooks38@orange.fr

Parce que l’aromathérapie est une science jeune, mais particulièrement puissante, se soigner avec les huiles essentielles ne s’improvise pas ! Voici le premier guide complet pour soigner toute la famille, du bébé au senior en passant par le sportif, la femme enceinte ou allaitante, en toute sécurité, avec les conseils de Françoise Couic-Marinier d’une des meilleures expertes françaises, et des témoignages et protocoles utilisés en milieu hospitalier pour les maux courants (stress, anxiété, sommeil, cicatrisation…) voire plus pointus (accompagnement de chimio, aide à l’accouchement…).

Son approche est double :

  • Une entrée par huile essentielle, avec une sélection des 30 HE les plus efficaces, polyvalentes et accessibles financièrement, et une découverte de 70 HE moins courantes, mais précieuses et efficaces, qui vous permettront de vous constituer une pharmacie familiale.
  • Une entrée par pathologie, avec environ 200 maux du quotidien, présentés par grande « sphère » (ORL, peau, système digestif, troubles féminins, muscles et articulations, etc.), et plus de 500 préparations à faire soi-même, dont une centaine utilisées et éprouvées en milieu hospitalier, pour intervenir dans l’urgence ou pour constituer des « remèdes » de fond.

L’accent est mis sur la praticité et la sécurité : pour chaque huile essentielle, les précautions d’usage et la toxicité possible sont solidement expliquées afin de se soigner en toute sécurité.

Un ouvrage qui se veut résolument pratique, complet, sérieux et efficace.

INSCRIVEZ-VOUS 

pour recevoir gratuitement le guide "Que mettre dans sa trousse d'urgence naturelle ?"

Couverture_bordure.jpg
Votre adresse ne sera jamais communiquée. Vous pouvez vous désabonner quand vous le souhaitez.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.