Les secrets des légumes d’hiver

L’assiette d’hiver peut sembler un peu fade. Et les couleurs et goûts de l’été commencer à nous manquer. 

De plus, le froid nous donne parfois envie d’aliments très « nourrissants », et paradoxalement peu riches en véritables nutriments. 

Et pourtant la nature nous offre des légumes en hiver. Et ils contiennent exactement toutes les richesses dont on a besoin pendant la saison froide. 

Quels sont-ils ? Pourquoi sont-ils adaptés à nos besoins ? 

  • Les légumes d’hiver ?

Carottes, poireaux, choux, navets, céleri sont quelques-uns des légumes dits d’« hiver ». 

On distingue plusieurs groupes :

  • les « racines » : carottes, betteraves, panais, cerfeuil tubéreux, radis noirs, navets, topinambours et pommes de terre (tubercules)
  • les cucurbitacées : potiron, citrouille, butternut, potimarron
  • les bulbes des oignon, poireau, ail et échalote
  • les choux, divers et très variés : chou vert, chou pommé, brocoli, chou-fleur, chou de Bruxelles (bourgeons), chou kale, chou chinois, chou rouge…
  • les feuilles : endive, mâche, ou encore variétés hivernales de laitues

Les redécouvrir nous donne une raison de plus de consommer « local« , donc de saison, et bio, bien sûr !

  • Des trésors méconnus 

On ignore souvent que ces légumes d’hiver nous apportent exactement ce dont nous avons besoin pendant la saison froide. Pourtant, une fois que l’on connait leurs richesses, ces légumes deviennent incontournables. 

Les légumes racines

Parmi les nombreuses vertus de la carotte, on retient ses effets régulateurs sur l’intestin, qu’elle contribue à cicatriser, mais également ses propriétés tonifiantes et déminéralisantes, particulierement indiquées dans les cas d’anémie et de grande fatigue. Elle aide le système digestif (notamment le foie) à bien fonctionner et contribue à stimuler le système immunitaire. Non, la carotte ne fait donc pas que « mettre de bonne humeur », ou à « faire les cuisses roses » (mais elle y contribue peut-être !). 

Vitamines A, C, B9 (acide folique), fer, phosphore, calcium, potassium, soufre, cuivre….. 

La betterave est parfois appelée « carotte rouge ». Comme la carotte, elle est très nutritive et est indiquée dans les cas d’anémie et de grande fatigue. L’idéal est de la consommer crue. Avez-vous déjà testé une fine tranche de betterave crue tartinée au roquefort (délicieuse idée de Delphine, maraîchère) ? Consommer la betterave crue, ou boire régulièrement du jus de betterave aide à rester en forme toute la saison hivernale. 

Vitamines A, B, C, très riche en potassium, contient également du magnésium, du phosphore, du fer,…

Les propriétés du panais se rapprochent de celles de la carotte. Très nutritif, ce légume au parfum envoûtant est à ajouter à son panier hivernal. 

Vous savez très probablement que le radis noir est un vrai cadeau pour la santé du couple foie-vésicule biliaire. Il provoque la vidange (c’est poétique) de la vésicule biliaire, tout en stimulant les cellules du foie. Mais nous ignoriez peut-être que c’est aussi une aide puissante en cas de scorbut, car il est très riche en vitamine C. Pour préserver ses propriétés, il est préférable de le consommer cru, ou en jus. Tout comme la betterave, pourquoi ne pas l’inviter à l’apéritif, tartiné d’un houmous maison ou d’un petit fromage de brebis ? 

Composés sulfurés, vitamines C, B, E….

Longtemps oublié, car considéré comme le légume des temps de guerre, le topinambour mérite de faire son retour dans nos assiettes. La composition de ce tubercule est proche de celle de l’autre tubercule qu’est la pomme de terre. Tous deux sont très nourrissants, et conviennent aux personnes qui doivent éviter les sucres. 

Glucides facilement assimilables, vitamines B, sels minéraux…

 

Belles cucurbitacées

Ce sont à elles que vont nos premières pensées quand on pense aux légumes d’hiver. 

Les courges et autres citrouilles sont bien sûr très nutritives, et contribuent au bon fonctionnement de l’intestin. Les semences aident à se débarrasser des parasites intestinaux et à faire place nette pour la belle saison. Douces, elles peuvent même s’inviter dans les recettes sucrées. 

Acides aminés, vitamines C, B, A, potassium et autres sels minéraux…

 

By: Ruth Hartnup

Les bulbes

Nous n’aurons pas la prétention de faire la liste de leurs propriétés, tant elles sont longues à énumérer : ce sont de véritables médicinales. 

L’oignon stimule, tonifie, nettoie l’intestin. Sa consommation est particulièrement indiquée en cas de fatigue. Il contribue à diminuer le taux de sucre dans le sang. Sur la peau, il a une réputation de désinfectant. 

Vitamines A,B,C, sels minéraux, dérivés soufrés, antibiotiques naturels, sucres…

A lui seul, l’ail est un médicament à tout faire ! Tonique, stimulant, antiseptique notamment au niveau intestinal, vermifuge, hypotenseur, il est recommandé d’en consommer chaque jour (et pas seulement en hiver). 

Composés soufrés, antibiotiques naturels

 

Les choux

Les choux sont vraiment étonnants. Ce sont également des « médicinales » puissantes et reconnues dans les pharmacies traditionnelles. Penser au chou en cas de plaie ou d’infection sur la peau : l’application de feuilles de chou peut dans certains cas soulager et contribuer à la guérison. 

Dans l’assiette, le chou apporte une belle variété de nutriments qui permettent de stimuler, de reminéraliser et de « nettoyer » l’organisme, tout en apportant peu de calories. 

La choucroute est issue de la fermentation du chou. Elle est un aliment qui aide l’intestin à se débarrasser des indésirables tout en contribuant à rétablir le microbiote. Il est préférable d’oublier la charcuterie qui l’accompagne traditionnellement. 

Vitamines C, B1, B2, B3, B9, acide folique, phosphore, soufre, calcium…

 

By: Jett Brooks

Feuilles d’hiver

La mâche n’apporte pas que de la chlorophylle. Elle est réputée pour sa richesse en oméga 3. Elle renferme également des vitamines C, B et A et des sels minéraux. C’est une délicieuse salade nutritive. 

L’endive apporte sa douce amertume, bénéfique au système digestif. Elle apporte des fibres indispensables au bon fonctionnement de l’intestin, ainsi qu’une bonne proportion d’eau riche en minéraux. 

 

Ces légumes, trésors de l’hiver, sont à déguster crus de préférence, ou à l’étouffée, pour préserver les vitamines qu’ils renferment. 

Ils nous donnent l’occasion de faire preuve de créativité pour les cuisiner. Les associer dans l’assiette, accompagnés de noix, noisettes, oranges, graines de tournesol ou raisins secs.

Sortez des sentiers battus et partez à la découverte de nouvelles recettes riches en saveur pour (re)découvrir ces légumes qui nous aident à traverser l’hiver en pleine forme. 

INSCRIVEZ-VOUS 

pour recevoir gratuitement le guide "Que mettre dans sa trousse d'urgence naturelle ?"

Couverture_bordure.jpg
Votre adresse ne sera jamais communiquée. Vous pouvez vous désabonner quand vous le souhaitez.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.