Tisane à la menthe, la rafraîchissante

Que boire pour se désaltérer ? On connaît le thé à la menthe des habitants du désert.

Voici l’idée rafraîchissante de la tisane fraîche à la menthe !

Comment préparer une tisane fraîche à la menthe ?

1. Choisir sa menthe :

  • la menthe poivrée, Mentha piperita.  ­

– Avec ses propriétés digestives, elle facile la digestion, soulage les nausées, réduit les ballonnements, calme l’intestin.­

– C’est aussi une bonne analgésique (diminue les douleurs). Son action sur les maux de tête est réputée, notamment quand les maux de tête sont liés à une difficulté de digestion.

  • la menthe verte, Mentha spicata.

– Cette menthe est plus douce que la menthe poivrée.Son goût rappelle celui des chewing-­gums dits « à la chlorophylle » ; la menthe verte facilite la digestion, tout en douceur.­ Elle est, selon les besoin de notre corps relaxante et apaisante ou au contraire gentiment stimulante (les plantes sont vraiment magiques).

2. Pour préparer 1/2 litre de tisane : prendre l’équivalent de 3 à 4 cuillerées à soupe de feuilles de menthe, fraîches ou sèches. Les placer dans une théière, tisanière, ou simplement dans un récipient en verre. Verser de l’eau à environ 80°C (donc attendre quelques secondes que l’eau bouillante refroidisse un peu), et laisser infuser 10 à 15 minutes.

3a. Pour la boire fraîche, placez la quelques minutes au réfrigérateur.

3b. Pour la boire glacée, ajouter des glaçons ou placez la quelques instants au congélateur .Une idée pratique est  de faire une tisane plus concentrée (6 à 8 cuillères à soupe pour 1/2 litre d’eau), de la mettre dans les bacs à glaçons, et de mettre ensuite quelques glaçons de tisane dans un peu d’eau….

4. Cette tisane à la menthe amène une sensation de fraîcheur et de bien être

ATTENTION : Sauf en petites quantités et pour une consommation occasionnelle, cette tisane est déconseillée chez les femmes enceintes et chez les mamans qui allaitent (la menthe a notamment pour réputation de diminuer la production de lait), chez les bébés et très jeunes enfants.

Bonne dégustation !

 

Pour en savoir plus :

L’ouvrage est divisé en 2 grandes parties : La première partie replace la plante dans son milieu naturel, la valorise et met en garde contre sa fragilité. L’auteur dispense conseils et recommandations d’ordre général pour sa cueillette, sa conservation (séchage, stockage, conservation dans l’huile, le vinaigre ou l’alcool) et son utilisation (usages alimentaires, médicinaux, artisanaux et domestiques).  La seconde partie présente et décrit 100 plantes, en commençant par celles qui se trouvent dans nos jardins ou devant nos maisons, suivent celles qui se développent autour des haies et dans les champs, puis celles qui croissent au bord de l’eau (étangs, mares, rivières, prairies inondables et marécages), et enfin celles qui poussent dans la forêt. Pour chaque plante, l’auteur donne des conseils pour la reconnaître, éviter de la confondre, la cueillir et l’utiliser. Des dessins et des photos accompagnent et illustrent le propos.

INSCRIVEZ-VOUS 

pour recevoir gratuitement le guide "Que mettre dans sa trousse d'urgence naturelle ?"

Couverture_bordure.jpg
Votre adresse ne sera jamais communiquée. Vous pouvez vous désabonner quand vous le souhaitez.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.