Plantes et soins / Se soigner avec les plantes

Hydrolat de lavande

Quand vous voyez un beau champ de lavande, vous pensez probablement aux petits sachets à mettre dans l’armoire, ou encore à l’huile essentielle magique de lavande ?

Connaissez vous l’hydrolat – ou eau florale – de lavande ?

Comme l’huile essentielle de lavande, l’hydrolat (encore appelé eau florale), est un produit de la distillation de la lavande. Cette eau est magnifique, et dotée de nombreuses propriétés et usages.

  • Vous avez dit « hydrolat » ?

L’huile essentielle de lavande est produite lors de la distillation de la lavande. Mais elle n’est pas le seul produit ! L’hydrolat est l’autre produit de la distillation et est une eau pleine de molécules aromatiques.

L’hydrolat est donc une eau aromatique : il contient (entre autres) les molécules de la plante qui sont solubles dans l’eau. Ses propriétés diffèrent donc partiellement de l’huile essentielle (pour être exact, il faut préciser que l’hydrolat contient une petite part d’huile essentielle).

  • De la douceur

On peut considérer que par certains aspects l’hydrolat est plus « doux » que l’huile essentielle, notamment parce que la concentration en molécules actives est moindre.

Cette douceur est très intéressante pour les usages pour lesquels l’huile essentielle serait trop forte, par exemple, chez les petits enfants et chez les femmes enceintes ou allaitantes ; on peut très facilement le consommer par voie orale.

  • De la fragilité

L’hydrolat est aussi beaucoup plus fragile que l’huile essentielle au niveau de sa conservation.

On peut considérer qu’aucun microbe (sauf exception) ne pousse dans une huile essentielle ; l’hydrolat, composé d’eau, est un bon milieu de culture pour les microbes, principalement s’il est mal conservé, voire mal utilisé. Beaucoup d’hydrolats proposés à la vente contiennent des conservateurs.

On préférera bien sûr des hydrolats purs, sans conservateurs, bien conservés…et issu de l’agriculture biologique (on ne le répétera jamais assez !).

  • Usage cosmétique

L’hydrolat de lavande est un bonheur à sentir. On est souvent surpris par son odeur, pas si proche que cela de celle de l’huile essentielle. C’est un hydrolat très agréable à utiliser pour un usage cosmétique.

– en lotion, pour tonifier la peau

– en démaquillant pour éliminer les substances qui se dissolvent dans l’eau (« lavanda » = qui sert à laver)

Utilisée en lotion sur les cheveux, elle permet de :

– redonner de l’énergie aux cheveux et au cuir chevelu

– éloigner les poux

  • Usage thérapeutique

Idéal en lotion ou compresse pour soigner :

– les peaux irritées

– les peaux couperosées

– l’acné, l’eczéma (la lavande lave….elle aide donc à purifier)

– la chaleur de la peau, notamment après un coup de soleil ou une brûlure.

– Les piqûres d’insectes

– Les rhumatismes (en frictions)

 

En phytothérapie, l’hydrolat de lavande est utilisé par voie orale pour :

– purifier l’intestin, il sera une bonne aide en cas d’infection intestinale

– calmer les tensions qui se manifestent physiquement par de l’hypertension, de l’anxiété, des spasmes.

– relâcher les tensions, diminuer les maux de tête et la fatigue mentale

Pour ces usages par voie orale, on prend en général 1 à 3 cuillères à soupe d’hydrolat, 1 à 3 fois par jour. Il est souvent plus facile et plus agréable de diluer l’hydrolat dans de l’eau, à déguster au cours de la journée.

 

Pour les infections intestinales ou gynécologiques, l’hydrolat de lavande est extrêmement utile car puissant et doux à la fois. Il aide la guérison en n’irritant pas les muqueuses. On l’utilise alors en lavement.

 

Enfin, on conseille l’hydrolat de lavande pour apaiser les bébés (tant au niveau physique qu’au niveau émotionnel) en ajouter une cuillère à café d’hydrolat dans l’eau du bain. Un délice parfumé apaiser tant pour les petits que pour les grands.

  • Autres usages quotidiens

On peut bien sûr utiliser l’hydrolat de lavande à la cuisine, pour un sorbet lavande, pour une boisson parfumée, et toutes vos créations…

Claire Montésinos, distillatrice dans le Diois, suggère aussi l’utilisation de l’hydrolat de lavande dans « le fer à repasser, la machine à laver, le nettoyage des surfaces »…

 

Si vous voulez en savoir plus, je vous conseille la lecture de l’excellent ouvrage « Eaux florales et Hydrolats », de Claire Montésinos, dont la distillation est le métier, et dont les produits sont d’une qualité remarquable.

Ou encore «L’Hydrolathérapie – Thérapie des eaux florales” de Lydia Bosson.

(pour le shopping, cliquez sur le livre ci-dessous, merci !)


Partager

Auteur

herberie@yahoo.fr
Herboriste. Dr Biologie et Pharmacie.