Tisane d’hibiscus

Si une simple plante était aussi efficace que des médicaments allopathiques pour soigner une des maladies causant le plus de mortalité, cela se saurait…. non ? 

La tisane d’hibiscus est utilisée dans de si nombreux pays, comment pourrait-elle être une aide importante pour apaiser l’hypertension et d’autres pathologies ?

La belle hibiscus est traditionnellement utilisée aussi bien dans l’alimentation qu’en médecine.

  • Les utilisations traditionnelles

Les fleurs d’hibiscus – Hibiscus sabdariffa  – sont appréciées tout autour du monde, séchées ou fraîches, ou encore en bouton. En Egypte, Chine, Inde, Malaisie, Chine, Thaïlande, Mexique, bien sûr puis en Afrique ou encore en Amérique du Sud. On les consomme dans l’alimentation, et surtout pour préparer des boissons, telles que des vins et des boissons fermentées. L’infusion de calice d’hibiscus est très connue. C’est le bissap en L’Afrique de l’Ouest, le karkadé en Egypte, et chaque culture qui la consomme lui offre un joli nom. Elle a un goût acidulée, voire acide, et une couleur rouge facile à identifier. 

Hypertension : est-ce un problème ?

Nous connaissons tous une ou plusieurs personnes qui « ont de l’hypertension ». Qu’est ce que l’hypertension ? Pourquoi est-ce si important de l’équilibrer et de ne pas laisser une pression artérielle trop élevée s’installer ?  L’hypertension, est-ce un problème ? 

Judith Remy, cardiologue et réanimatrice, nous offre quelques explications :  

« L’hypertension : un problème de santé publique, un problème pour le cardiologue, un problème individuel et collectif.

« L’hypertension artérielle est un problème de santé publique puisque 13 millions de français sont atteints de cette pathologie. La France n’est pas isolée, puisque dans le monde c’est 50% des adultes de plus de 40 ans qui sont touchés.

L’hypertension est une maladie silencieuse. Exceptée lors d’une poussée hypertensive sévère, l’hypertension artérielle est asymptomatique. Elle est découverte lors d’une visite chez le médecin que ce soit de routine ou pour un événement intercurrent. La personne se retrouve alors avec un traitement alors qu’elle ne se plaignait de rien.

Stimuler son immunité ?

Est-il possible d’améliorer le fonctionnement de son système immunitaire ? Le système immunitaire est très puissant, il est capable de défendre notre organisme vis à vis de pathogènes divers et variés. Pourtant, parfois, il nous arrive d’avoir une maladie infectieuse. Alors peut-on aider notre système immunitaire à bien nous protéger ?

 

  • Stimuler le système immunitaire ? Vraiment ?

Si vous demandez à un chercheur en biologie ou à votre médecin s’il est possible de stimuler son système immunitaire, il vous répondra probablement que ce n’est pas possible. Le fonctionnement système immunitaire est aussi complexe que sophistiqué. Il n’a pas encore fini d’être étudié. On connait des médicaments allopathiques qui affaiblissent certaines parties du système immunitaire et qui permettent de faire des greffes d’organes sans que ces organes soient rejetés. Existe-t-il des médicaments allopathiques qui permettent l’effet inverse ? Pas à ma connaissance.

Et pourtant, stimuler son système immunitaire serait très utile !!! Cela permettrait de mettre toutes les chances de son côté pour ne pas être malade ou pour être le moins malade possible. 

Alors, considérons les choses autrement.

Sans stimuler à proprement parler le système immunitaire, nous pourrions optimiser son fonctionnement. Autrement dit, nous pourrions faire en sorte que rien ne l’entrave. 

Les secrets des légumes d’hiver

L’assiette d’hiver peut sembler un peu fade. Et les couleurs et goûts de l’été commencer à nous manquer. 

De plus, le froid nous donne parfois envie d’aliments très « nourrissants », et paradoxalement peu riches en véritables nutriments. 

Et pourtant la nature nous offre des légumes en hiver. Et ils contiennent exactement toutes les richesses dont on a besoin pendant la saison froide. 

Quels sont-ils ? Pourquoi sont-ils adaptés à nos besoins ? 

  • Les légumes d’hiver ?

Une semaine pour le foie

L’arrivée du printemps donne une fougueuse envie de faire le ménage. Notre maison a besoin de s’alléger. Et notre maison intérieure ? Notre corps peut aussi nous envoyer quelques signes indiquant qu’il a besoin de se nettoyer. Pourquoi ne pas prendre une semaine pour le foie, pour alléger le travail de cet organe si important à une bonne digestion et à une bonne santé ?

Le printemps est un moment parfait pour faciliter le travail du système digestif et du foie en particulier, et pour l’aider à faire la transition entre deux saisons – pour nous aider à faire la transition entre les énergies de l’hiver et celles du printemps.

Pour que cette transition nous soit facile, pourquoi ne pas consacrer juste une semaine au bien-être de notre foie ?

Le printemps du foie

Printemps rime avec mouvement. Après l’hiver, il est temps de (re)mettre le corps en mouvement, de faire circuler l’énergie, évacuer les toxines…Printemps rime avec vent. Le vent qui exacerbe les émotions, qui les fait monter en surface, qui fait le vide, qui nettoie…..Printemps rime avec déploiement. Toute l’énergie de la vie se manifeste dans la nature.

Le vent et les énergies du printemps sont mouvement et participe au déploiement de la Vie.

En médecine traditionnelle chinoise, le printemps est associé aux organes foie et vésicule biliaire.

Goûter le printemps

Quel plaisir de découvrir les premières fleurs après les longs mois d’hiver. De voir le monde en vert. La vision de toutes ces couleurs donne envie de goûter au printemps. Goûter le printemps ? Une idée pleine de créativité pour les petits et les grands gourmands.

Les premières pousses du printemps sont de véritables trésors. Elles sont parfaitement adaptées à nos besoins en cette saison, qu’il s’agisse de calmer la toux ou de stimuler le foie. Elles permettent également de réveiller les papilles, avec des goûts pleins de vitalité. Voici quelques idées pour stimuler votre créativité et vous donner envie de les inviter en cuisine.

Jeunes pousses et énergie vitale

Vous connaissez probablement les bienfaits des graines germées, ces graines que l’on fait germer dans l’obscurité et dans une atmosphère humide avant de les ajouter à nos salades ou autres plats. Connaissez vous les bienfaits des jeunes pousses, qui dépassent le stade de la germination, et possèdent de vraies (petites) feuilles ?

Les graines germées et les jeunes poussent sont des « super aliments », des concentrés de substances nutritives et d’énergie vitale.

Ma bible du ventre

Quant le ventre va bien, tout va bien ? C’est en grande partie vrai, tant le bien-être émotionnel est lié au bien-être physique de cette partie centrale de notre corps. Alimentation inappropriée, substances toxiques, stress chronique, déséquilibre émotionnels influent sur le fonctionnement de la digestion.

Comme l’écrivent Danièle Festy et le Dr Pierre Nys dans « Ma bible du ventre », dont il est question dans le dernier article, « vous pouvez « aller très bien » sur un plan biologique, mais moyen sur un plan clinique ».

Les deux auteurs passent en revue les principaux symptômes et les origines d’une mauvaise digestion. Ils proposent des solutions simples et de bon sens pour améliorer le fonctionnement du système digestif, et invitent à respecter notre corps.